mercredi février 28, 2024
Previous slide
Next slide
Une Série de Leçons

LES INDISPENSABLES DE LA SCIENCE DE RELIGION

Instagram

This error message is only visible to WordPress admins
Error: Connected account for the user shaykhgilles does not have permission to use this feed type.

Facebook

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

#48 4-22 L’histoire du Prophète Mouça
Abordons aujourd’hui la rencontre des deux Prophètes : Mouça et Chou^ayb.
Notre maître Moïse est sorti d’Égypte, seul, pour déjouer les plans du Pharaon et ses soldats. Bien sûr, ce n’était pas par manque de courage puisque les Prophètes sont préservés d’être lâches.
Il prit la direction de Madyane, la ville du Prophète Chou^ayb, à pieds, sans provision ni monture. Moïse marcha pendant 8 jours en se nourrissant en chemin de feuilles d’arbres et il arriva marqué par la faim et la fatigue. Assis à l’ombre d’un arbre près du point d’eau de Madyane, il voyait deux femmes. C’étaient deux sœurs qui gardaient un troupeau de moutons et voulaient les abreuver en puisant de l’eau d’un grand puits, ce que faisaient les autres bergers. Elles avaient parqué leurs bêtes pour qu’elles ne se mélangent pas aux leurs.
Moise eu pitié d’elles et leur demanda comment ça se faisaient qu’elles assurent elles-mêmes la surveillance du troupeau. Elles l’informèrent que leur père était un homme âgé et qu’il n’avait pas de fils pour s’en occuper.
Quand Mouça était arrivé à ce puits, un groupe de bergers était en train d’abreuver leurs troupeaux mais en quittant l’endroit, ils avaient déposé un énorme rocher sur la bouche du puits, un rocher qu’il fallait dix hommes pour soulever.
Ayant pris connaissance de leur situation, le Prophète s’est approché du rocher qui bouchait le puits, il l’a soulevé lui tout seul, a puisé de l’eau et abreuvé leur troupeau. Puis il remit le rocher en place et retourna s’asseoir à l’ombre de l’arbre en invoquant Allâh et en Le remerciant.
Elles se dépêchèrent ensuite de retourner chez leur père le Prophète Chou^ayb et lui expliquèrent comment Mouça avait abreuvé leur bétail à leur place et à quel point il était fort. Elles lui ont demandé de le récompenser pour son aide.
Chou^ayb s’est réjoui du bien qu’il leur avait prodigué et a envoyé une de ses deux filles inviter Mouça.
Elle est retournée le voir en marchant avec pudeur, discrétion et beaucoup de retenue et lui a demandé de bien vouloir venir chez son père pour qu’il le rétribue pour le bien qu’il avait fait à elle et sa sœur.
Mouça s’est levé et lui a dit : marche derrière moi car je ne souhaite pas que tes habits plaqués par le vent laissent deviner les formes ton corps. Tu m’indiqueras le chemin. Elle marcha donc derrière lui en lui donnant les indications nécessaires jusqu’à ce qu’ils arrivent chez Chou^ayb. Celui-ci, en apprenant les circonstances de sa naissance et ce qui l’avait fait sortir d’Égypte, rassura Mouça en lui disant : tu es sauvé des injustes puisque Pharaon et ses soldats n’ont aucune prérogative à Madyane.
Et puis une de ses filles demanda à Chou^ayb d’embaucher Mouça vu qu’il était fort, véridique et honnêteté. Elle a raconté à son père ce qu’il avait fait en chemin.
Heureux de la probité de Mouça et reconnaissant pour les précautions qu’il avait prises, Chou^ayb l’apprécia encore plus. Il lui donna en mariage sa fille qui était venue le chercher.
On arrive au terme de cet épisode. Dans le prochain, on expliquera in cha Allâh dans quelles circonstances la révélation est descendue sur notre maître Mouça. Suivez nous donc et à très bientôt !
See MoreSee Less

Video image

Comment on Facebook

جزاكم الله خيرا

البرهان في تنزيه الله عن المكان See MoreSee Less

Video image

Comment on Facebook

جزاكم الله خيرا

#47 3-22 L’histoire du Prophète Mouça
Un jour, Mouça traversait une des villes de l’Egypte ancienne à l’heure la sieste. Les souks étaient fermés et les gens étaient rentrés chez eux. Dans une rue déserte, deux hommes se bagarraient : il y avait un copte qui avait commencé et un hébreu. Quand Mouça est passé, ce dernier l’a appelé à l’aide. Il s’est dirigé vers le mécréant, décidé à l’empêcher de nuire et faire cesser son injustice. Mais en lui donnant un coup de poing, il l’a tué involontairement. Le copte s’est effondré par terre, mort.
Mouça était inquiet pour sa vie car il pensait que lorsque le Pharaon apprendrait la mort de son partisan, ses soldats et ses adeptes le vengeraient. Mais personne n’avait vu intervenir Mouça à l’exception de l’israélite concerné puisqu’au moment de l’intervention de Mouça, les rues étaient vides.
Effectivement, les partisans de Pharaon, furieux de la perte de l’un des leurs, se rendirent au palais et lui demandèrent de les venger de l’Israelite. Pharaon leur ordonna : « Amenez-moi le meurtrier et ceux qui témoignent contre lui, et je vous ferai justice ! » Ils partirent donc à sa recherche.
Pendant ce temps-là, un autre incident s’était produit, toujours avec le même israélite et un autre Qibti. Alors que Mouça passait par là, il vit un fils d’Israël et un copte se battre. Et comme la première fois, l’israélite appela Mouça au secours. Mouça approcha mais lorsqu’il vit que c’était le même israélite, il comprit que c’était un bagarreur et lui fit des reproches.
Mouça allait le défendre mais l’israélite, lisant sa colère sur son visage, crut qu’il allait le frapper et s’écria : « tu ne vas pas me tuer comme tu as tué le copte hier ! » Entendant ces mots, le copte les laissa et partit en courant chez le Pharaon pour l’informer que c’était Mouça qui avait tué le copte hier. Le tyran ordonna à son armée de trouver Moïse et de lui amener. Il serait mis à mort pour qu’aucun fils d’Israël n’ose plus tuer un de ses partisans qui le soutenaient.
Les soldats partirent à sa recherche mais un homme musulman croyant proche de Pharaon qui cachait sa foi entendit cette nouvelle et sortit prévenir Mouça pour lequel il avait beaucoup de compassion. Il ne voulait pas qu’il se fasse tuer. Il devança les soldats en empruntant un chemin plus rapide et rejoignit Mouça avant eux.
L’ayant informé des ordres donnés par le Pharaon, il lui conseilla de quitter l’Egypte. Le Prophète accepta de partir et se mit en route sur le champ vers la ville de Madyane. Il invoquait son Seigneur pour qu’Il le guide dans ce voyage et le sauve du mal de Pharaon. Et Allâh est plus savant.
Suivez notre prochain épisode, dans lequel on parlera de la rencontre de Moïse avec le Prophète Chou^ayb.
See MoreSee Less

Video image

Comment on Facebook

وفقكم الله

Load more