dimanche juillet 14, 2024

29-Les actes recommandés de la prière

Parmi les actes recommandés de la prière il y a :

  1. Poser la main droite sur le poignet gauche, au-dessus du nombril et en dessous de la poitrine.
  2. Réciter l’invocation d’ouverture avant la récitation de la Fatihah dans la première rak^ah seulement. L’invocation d’ouverture est : (wajjahtou wajhiya li l-Ladhi fatara s-samawati wa l-‘arda hanifan mousliman wa ma ‘ana mina l-mouchrikin, ‘inna salati wa nouçouki wa mahyaya wa mamati li l-Lahi Rabbi l-alamin, la charika lah, wa bidhalika ‘oumirtou wa ‘ana minal mouslimin). Ce qui signifie : « Mon adoration est vouée à Celui Qui a créé les cieux et la Terre, en étant musulman, à l’écart de toute religion autre que la religion de vérité, et je ne fais pas partie des mécréants. Certes ma prière, mes adorations, ma vie et ma mort appartiennent à Allah le Seigneur des mondes. Il n’a pas d’associé. De cela j’ai été ordonné et je fais partie des musulmans ».
  3. Réciter une sourat après la Fatihah dans les 2 premières rak^ah.
  4. Dire, lorsqu’on se relève ou qu’on se baisse : « Allahou ‘akbar ». Ce qui signifie « Dieu est plus grand en degré que tout autre ».
  5. Dire, 3 fois lors de l’inclination : « soubhana rabbiya l-^Adhim ». Ce qui signifie : « Mon Seigneur Qui mérite la glorification est exempt de toute imperfection ».
  6. Dire, pendant qu’on se relève de l’inclination pour retourner à la position debout : « sami^al-Lahou liman hamidah ». Ce qui signifie : « Dieu accepte les louanges et les remerciements de celui qui Lui fait les louanges ».
  7. Dire une fois debout : « Rabbana wa laka l-hamd ». Ce qui signifie : « Ô notre Seigneur, Tu mérites la louange ».
  8. Réciter l’invocation du Qounout lorsqu’on est redressé après l’inclination dans la deuxième rak^ah avant de se prosterner dans la prière du soubhseulement: L’invocation du Qounout est : (Allahoumma hdini fiman hadayt, wa ^afini fiman ^afayt, wa tawallani fiman tawallayt,  wa barik li fima ‘a^tayt, wa qini charra ma qadayt, fa ‘innaka taqdi wa la  youqda ^alayk, wa ‘innahou la yadhil-lou man walayt, wa la ya^izzou man ^adayt  tabarakta Rabbana wa ta^alayt, falaka  l-hamdou ^ala ma qadayt, ‘astaghfirouka l-Lahoumma wa  ‘atoubou ‘ilayk ) Ce qui signifie : « Ô Dieu, guide-moi parmi ceux que Tu guides, préserve-moi des maladies parmi ceux que Tu préserves, aide-moi parmi ceux que Tu aides, accorde moi des bénédictions dans ce que Tu me donnes, et épargne-moi du mal que Tu as prédestiné, certes c’est Toi Qui prédestines et personne ne te fait parvenir de profit ou de nuisance. Celui que Tu as honoré ne sera pas rabaissé, et celui qui est Ton ennemi ne sera pas honoré. Seigneur, que Tes dons restent abondants. Seigneur, Tu es exempt de toute imperfection, à Toi la louange pour ce que Tu prédestines, je Te demande pardon ô Dieu et je me repens à Toi ».

Après cela, on dit :

« wa salli l-Lahoumma ^ala sayyidina Mouhammadin  wa ^alaalihi wa sahbihi wa sallim ». Ce qui signifie : « Ô Dieu, honore et élève davantage en degré notre maître Mouhammad, ainsi que ses ‘Al et ses compagnons et préserve sa communauté de ce qu’il craint pour elle ».

  1. Dire, 3 fois dans la prosternation « soubhana rabbiya l-‘a^la». Ce qui signifie : « Mon Seigneur Qui est plus élevé en degré que tout autre est exempt de toute imperfection ».
  2. Dire, dans la position assise entre les 2 prosternations « Allahoumma ghfir li wa rhamni wa hdini wa ^afini wa rzouqni». Ce qui signifie : « Ô Dieu, pardonne-moi, fais-moi miséricorde, guide-moi, accorde-moi la bonne santé et la subsistance ».
  3. Réciter l’invocation ‘Ibrahimiyyah entièrement après le dernier tachahhoud.

L’invocation ‘Ibrahimiyyah est : « Allahoumma salli ^ala Mouhammadin wa ^alaAli Mouhammad, kama sallayta ^ala ‘Ibrahima wa ^alaAli ‘Ibrahim, ‘innaka Hamidoum-Majid. Allahoumma barik ^ala Mouhammadin wa  ^alaAli Mouhammad, kama barakta ^ala ‘Ibrahima wa ^alaAli ‘Ibrahim, ‘innaka Hamidoum-Majid ». on a dit sa signification dans le 28eme video de cette serie

  1. Réciter l’invocation de la fin de la prière après avoir terminé l’invocation ‘Ibrahimiyyah et avant de dire le salam final. L’invocation de la fin de la prière est: « Rabbanaatina fi d-dounya haçanatan wa fi l-‘akhirati haçanatan wa qina ^adhaba n-nar, Rabbana la touzigh qouloubana ba^da ‘idh hadaytana wa hab lana min ladounka rahmah, ‘innaka ‘Anta l-Wahhab ». Ce qui signifie : « Ô Notre Seigneur, accorde-nous de T’obéir en ce bas monde, et accorde nous le paradis dans l’au-delà, et préserve-nous du châtiment de l’enfer. Ô Notre Seigneur, ne détourne pas nos cœurs après nous avoir guidés, et accorde-nous une miséricorde de Ta part, certes Tu es Al-Wahhab, Celui Qui donne généreusement sans être obligé de le faire ».
  2. Ajouter après le salam « wa rahmatou l-Lah ». Ainsi on dit : « as-salamou ^alaykoum wa rahmatou l-Lah ». Ce qui signifie : « que le salut soit sur vous, ainsi que la miséricorde de Dieu ».
  3. Dire le salam une seconde fois.
  4. Tourner la tête à droite pour le premier salam et à gauche pour le second.

Et voila maintenant une Invocation que l’on dit à l’issue de la prière : « Allahoumma ‘a^inni ^ala dhikrika wa choukrika wa housni ^ibadatik. Soubhana l-Lah wa l-hamdou li l-Lah wa la ‘ilaha ‘il-la l-Lah wa l-Lahou ‘akbar » Ce qui signifie : « Ô Dieu, facilite-moi de T’évoquer, de Te remercier et d’accomplir les actes d’adoration que Tu acceptes. Dieu est exempt d’imperfection, la louange est à Dieu, Il n’est de dieu que Dieu et Dieu est plus puissant que tout autre ».