dimanche juillet 14, 2024
        1. Les Prodiges (Karâmah) des Saints

        Le Saint (Waliy) est un pieux qui, par crainte et amour de Dieu, se conforme strictement aux préceptes de la charte. Il s’acquitte des obligations de la Religion et s’abstient de commettre les péchés. Il accomplit beaucoup d’actes surérogatoires, tels que le jeûne, la prière, l’aumône, etc. Il persévère ainsi dans cette voie de droiture jusqu’à la certitude, c’est-à-dire jusqu’à la mort. Il recevra la bonne nouvelle dans cette vie, tout comme dans l’au-delà.

        Ainsi, Allâh nous dit que les Saints verront affluer les Anges du ciel qui leur diront :

        أَلاَّ تَخَافُوا وَلا تَحْزَنُوا وَأَبْشِرُوا بِالْجَنَّةِ الَّتِي كُنتُمْ تُوعَدُونَ {30} نَحْنُ أَوْلِيَاؤُكُمْ فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَفِي الآخِرَةِ وَلَكُمْ فِيهَا مَا تَشْتَهِي أَنفُسُكُمْ وَلَكُمْ فِيهَا مَا تَدَّعُونَ {31}

        Ce qui signifie :

        « N’ayez pas peur, ne soyez pas affligés, et recevez plutôt une heureuse assurance, celle du Paradis que Dieu vous a promis. Nous sommes pour vous des soutiens dans la vie présente tout comme dans l’autre où tous vos désirs seront comblés et vos vœux satisfaits ; là où vous aurez ce que vous voudrez. »

        (Qour’ân : sourate 41, Fousilat / 30-31)

        Dieu honore le Saint avec des prodiges (Karâmah) qui sont autant de miracles du Prophète qu’il suit correctement. En général, il est possible que tout ce qui est miracle pour un Prophète se réalise sous forme de prodige pour le Saint.

        Tel fut le cas de la Sainte Marie, mère du Prophète -Messager Jésus عليه السلام, que Dieu reçut en sa Grâce et, comme signe de cette acceptation, confia sa garde au Prophète Zacharie عليه السلام afin de lui assurer une bonne éducation. Celui-ci, à chaque fois qu’il entrait dans la pièce où s’était isolée Marie pour adorer Allâh, trouvait auprès d’elle des fruits hors saison, c’est-à-dire ceux d’été en hiver, et vice versa; ce qui fit dire à Zacharie : « Ô Marie ! Comment t’es-tu procurée cela ? ». Et celle-ci de répondre: «C’est de la part de Dieu.

         Oui, Allâh fait attribution de Ses dons à qui II veut sans réserve.»

        D’autre part, sachez que Dieu préserve le Saint contre la mécréance. Et s’il lui arrive de tomber dans un grand péché, il s’en repent sans y persister. Le Saint chemine droit sur la voie du Prophète en observant toutes les prescriptions de Dieu. Il ne profitera donc pas des prodiges qui se réalisent à travers lui pour prétendre faussement être un Prophète.

        Le miracle, par ses caractéristiques qui le différencient de la magie et des autres phénomènes extraordinaires, demeure la preuve irréfutable de la véracité du Prophète pour lequel il se réalise. En effet, il faut savoir que le miracle:

         

        • appuie et soutient le Prophète dans sa prétention juste et honorable d’être l’Envoyé de Dieu. C’est en quelque sorte sa légitimation ;
        • est différent de la magie et de la sorcellerie, lesquelles peuvent être neutralisées ;
        • est un don de Dieu, le Véridique et l’Omniscient.

         

        Par conséquent c’est Allâh qui, par le miracle, soutient le Prophète dans sa prétention ; ce qui constitue un témoignage de Dieu à son égard. C’est donc la preuve que le Prophète est véridique dans tout ce qu’il annonce et énonce de la part de Dieu.

        Remarque

        Un Saint, même proche parent d’un Envoyé de Dieu, reste toujours inférieur en grade aux Prophètes. En effet, Allâh dit :

        وَكُلاًّ فضَّلْنَا عَلَى الْعَالَمِينَ

        Ce qui signifie :

        « Nous (Dieu) avons accordé à chacun d’eux (les Prophètes) un grade plus élevé qu’au reste des créatures. »

        (Qour’ân : sourate 6, ‘AI-‘An-N^âm / 86)