dimanche juillet 14, 2024

#71 1-5 L’histoire du Prophète SOULAYMAN

Cette vidéo est consacrée au Prophète Soulayman fils de Dawoud, Salomon fils de David. Son ascendance remonte à Yahoudha fils de Jacob (Isrâ’îl) fils d’Isaac, fils d’Ibrâhîm. Salomon était donc un des Prophètes des bani Isrâ’îl, les descendants de Jacob. Allâh lui a accordé la prophétie et la souveraineté et lui a donné un royaume qu’Il n’a accordé à aucun autre après lui. Nous allons voir qu’il avait en effet un royaume très vaste et un pouvoir immense.

Son nom est cité 16 fois dans le qour’an dans 7 sourates différentes. Lorsqu’il a eu le royaume, il n’avait que 12 ans mais malgré son jeune âge, étant extrêmement intelligent, il avait de la clairvoyance, du discernement, une bonne gestion et un sens politique aigu. Allâh lui avait octroyé depuis sa jeunesse intelligence, sagesse et une bonne capacité à juger. En effet, bien qu’il était très jeune, son père le consultait déjà lorsqu’il régnait encore, justement à cause de sa sagesse et sa perspicacité.

Le Prophète Salomon  était très intéressé par l’architecture : il aimait rénover et bâtir. Il s’est occupé de construire Jérusalem, suivant ainsi les recommandations de son père David et il y a consacré une fortune. C’est un grand projet qui a duré 7 ans. Il a aussi fait fortifier la ville en construisant des remparts. Quand il eut terminé, il se mit à construire le temple, c’est-à-dire le palais royal, ce qui lui prit encore 13 ans.

Allâh a gratifié son esclave et Prophète Soulayman (Salomon) de grands bienfaits. Il lui a accordé des particularités qui ont consacré sa puissance et sa gloire et manifestaient son pouvoir immense et son haut degré selon le jugement de Allâh. Il jouissait d’une  grande renommée. En effet, Allâh lui a accordé comme faveur la prophétie, le Livre et lui a soumis les diables, les djinns et les humains. Allâh lui a également accordé la science des jugements. Il connaissait de plus le langage des oiseaux et les autres animaux. Il comprenait donc d’eux ce que les autres hommes ne comprenaient pas. Parfois il conversait avec certains animaux, comme la fois où il a parlé à la huppe (oiseau) et la fourmi. Allâh a également soumis le vent à Son Prophète Soulayman. Celui-ci lui faisait atteindre n’importe quel point de la terre, il l’emmenait où il souhaitait. Il le prenait le matin pour l’emmener où il souhaitait jusqu’à une distance d’un mois de marche, et le vent le ramenait dans l’après-midi où il voulait, parcourant ainsi la distance de 2 mois de marche en une journée.

Il nous a été rapporté que le Prophète Soulayman avait un plateau en bois qui transportait tout ce qu’il souhaitait par voie des airs, que ce soient des maisons, des palais entiers, des tentes, ainsi que des bagages, des chargements, des chevaux, des chameaux ou tout autre animal qu’il souhaitait. Ce plateau est connu sous le terme de tapis volant.

Quand le Prophète Soulayman souhaitait voyager ou aller combattre des ennemis dans un pays quelconque, il utilisait ce plateau volant pour transporter tout ce dont il avait besoin. Il rassemblait dessus ce qu’il souhaitait emmener puis il ordonnait au vent de s’engouffrer dessous pour le soulever et le transporter rapidement là où il le souhaitait par la volonté et la puissance de Allâh ta^ala et par la grâce et le bienfait qu’Il avait accordé à Son Prophète Soulayman.

Allâh lui a aussi soumis les djinns et les diables géants plongeaient dans la mer pour lui en remonter des joyaux et des perles. Ils accomplissaient aussi pour lui des travaux pénibles que les humains étaient incapables de réaliser comme de construire des monuments immenses et des palais élevés. En effet, Allâh a accordé à son Prophète Soulayman la domination et la maitrise complète des diables (chayaTin) qui sont des djinns mécréants. Il contraignait qui il voulait parmi eux à réaliser des travaux difficiles et pouvait aussi les enchaîner ou les enfermer dans des fioles pour protéger les humains de leur mal.

Parmi les bienfaits accordés par Dieu, sachez que dans la salle du conseil  de notre maître Salomon, il y avait 600000 sièges, 300000 à sa droite pour les gens importants et 300000 à sa gauche pour les djinns importants.

Parmi les bienfaits que Allâh ta^ala a donné à Son esclave Soulayman, il y avait aussi une source de cuivre se trouvant au Yémen. Par la grâce de Allâh ce cuivre sortait en coulant de la terre, en fils déjà fondus, prêt à être façonné de sorte que Soulayman n’avait aucun besoin de le chauffer afin d’en faire ce qu’il désirait.

Un autre bienfait accordé à Soulayman fut que son armée était composée simultanément d’hommes, de djinns et d’oiseaux. Il y avait une hiérarchie et une discipline : chacun sa tâche. Les djinns et les humains étaient des cavaliers alors que les différentes espèces d’oiseaux se déplaçaient dans les airs au-dessus de Soulayman pour lui faire de l’ombre. Tous lui obéissaient au doigt et à l’œil.

Ainsi, quand Soulayman sortait, l’armée l’accompagnait en immense et majestueux convoi, il était donc entouré de tous côtés par des soldats et des serviteurs. Les soldats étaient encadrés par des officiers et des généraux qui les dirigeaient et maintenaient l’ordre. Ainsi, ils avançaient en cadence, s’arrêtant lorsqu’il stoppait, reprenant la marche lorsqu’il repartait, parfaitement synchronisés et ordonnés de sorte que personne ne dépassait ou sortait du rang. Ce convoi royal immense était tellement majestueux et impressionnant qu’on n’avait jamais rien vu de semblable auparavant. Allâhou akbar !

Tout ceci fut donné que par la grâce d’Allâh à son esclave et Prophète Soulayman qui était en esclave obéissant, qui était totalement dévoué, et ne ménageait pas ses efforts pour appeler les gens à n’adorer que Allâh sans lui donner d’associé. Il était de ceux qui sont reconnaissants et qui remercient Allâh pour Ses grâces.

On s’arrête ici pour l’instant pour parler dans le prochain épisode in cha Allâh de ce qui s’est passé dans la vallée des fourmis. Alors continuez à nous suivre et à bientôt !