dimanche juillet 14, 2024

Comment nous éduquons nos enfants selon la méthode et la voie du Salaf vertueux

La louange est à Allah, le Seigneur des mondes, et que Allah honore notre maître Mouhammad ainsi que sa famille et ses compagnons bons et purs.

Allah ta^ala dit :

ce qui signifie : Ô vous qui avez cru ! Préservez-vous ainsi que vos familles  d’un feu dont le combustible sera fait d’hommes et de pierres«   ]sourat At-Tahrim/6[.

Il a également été rapporté dans le hadith, rapporté par Al-Boukhariyy et Mouslim, par Abou Hourayrah, que Allah l’agrée :

ce qui signifie : « Tout nouveau-né vient au monde avec la prédisposition de l’Islam. Ce sont ses deux parents qui par la suite le font devenir juif, chrétien ou mazdéen. » La signification de : « né avec la prédisposition », c’est–à–dire selon l’engagement qui a été pris de lui le jour où Allah a fait sortir les âmes des fils de ‘Adam, du dos de ‘Adam, et qu’Il les a fait prononcer. Il leur a dit : « Ne suis-Je pas votre Seigneur ? » Elles ont répondu : «  Bien sûr que oui (bala), nous n’avons de dieu que Toi. »

Sache mon frère musulman que l’éducation des enfants compte parmi les sujets les plus importants. L’enfant est un être qui a été confié à ses deux parents, son coeur est un diamant précieux qui n’est pas du tout taillé. Il accepte toute forme selon laquelle il sera taillé. Il va tendre vers toute direction qui lui sera donnée. Ainsi, s’il a été habitué au bien et si le bien lui a été enseigné, il grandira là-dessus et sera heureux dans le bas-monde et dans l’au-delà. Ses deux parents s’associeront à lui dans sa récompense tout comme tous ses enseignants et ses éducateurs. Par contre, s’il a été habitué au mal, et s’il a été négligé comme sont négligés les animaux, il sera malheureux et perdu, et le péché sera à la charge de chacun de ses tuteurs.

La préservation des enfants a lieu en les éduquant, en leur donnant un bon enseignement et en leur enseignant les bons comportements, en les préservant des mauvaises fréquentations. Combien elles sont nombreuses de nos jours !

Il convient également de les surveiller depuis le début. On n’emploiera comme nourrice pour l’élévation de l’enfant et pour son allaitement, qu’une femme vertueuse, attachée à la religion et qui se nourrit de nourriture licite. En effet, le lait issu de ce qui est interdit ne comporte pas de bénédictions. Si l’enfant grandit avec un tel lait, il sera entaché de mal et sa nature penchera vers ce qui est relatif au mal.

Que l’on sache également que l’enfant qui sera négligé au début de sa croissance aura dans la plupart des cas un mauvais comportement. Il sera menteur, envieux, insistant cherchant à savoir ce qui ne le concerne pas, penchant vers le rire et la vulgarité.

Afin de le protéger de tout cela, il lui est donné une bonne éducation et, lorsqu’il atteindra l’âge de la distinction, il sera occupé par l’apprentissage de la science de la religion. La première chose qui lui sera enseignée, c’est l’exemption de Allah de toute ressemblance aux créatures et ce qui s’ensuit parmi les sujets de la croyance. Ensuite il lui sera enseigné les jugements de la purification et la prière et il sera ordonné de l’accomplir ainsi que le jeûne. Après cela, il lui sera enseigné ce qui est interdit pour le ventre, la langue, la main, le pied, les yeux, le coeur et le corps. Il lui sera fait peur de les commettre.

L’Imam Al-Ghazaliyy dans son livre Ihyaou ^Ouloumi d-Din après avoir cité des questions de croyance a dit : “Sache que ce que nous avons mentionné dans la présentation de la croyance, il convient de l’enseigner à l’enfant depuis son plus jeune âge, afin de le protéger et pour qu’il l’apprenne par cœur. Ensuite il en découvrira petit à petit les sens lorsqu’il grandira“. (fin de citation)

L’enfant verra une partie de sa journée consacrée à des moments de sport pour qu’il ne s’habitue pas à la paresse dans son enfance. On l’empêche de trop jurer que ce soit en étant véridique ou menteur afin qu’il ne s’y habitue pas depuis son enfance. On lui enseigne également l’obéissance envers ses parents, envers son enseignant et son éducateur. Et on lui enseigne aussi que la mort coupera et interrompra tous les plaisirs de ce bas monde.