mardi avril 16, 2024

Le rattrapage des prières

  • Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit : (man nama ^an salatin ‘aw naciyaha fa l-yousalliha ‘idha dhakaraha; la kaffarata laha ‘il-la dhalik) * ce qui signifie * « Celui qui dormait pendant le temps d’une prière ou qui l’a oubliée, qu’il la rattrape lorsqu’il s’en rappelle, et il n’a pas d’autre expiation pour elle que cela » [rapporté par Al-Boukhariyy]
  •  
  • Donc, celui qui dormait pendant le temps de la prière et ne s’est réveillé qu’après la fin de son temps rattrape cette prière.
  •  
  • Si le musulman oublie d’accomplir une prière et ne s’en est rappelé qu’après la fin du temps, il la rattrape. Quant à celui qui a raté de nombreuses prières dont il ne connaît pas le nombre exact, il commence à rattraper ces prières jusqu’à ce qu’il pense qu’il les a toutes rattrapées.
  •  
  • Le musulman qui a une foi complète ne néglige pas le rattrapage des prières qui sont à sa charge.
  •  
  •  
  •  
  • Il se dépêche de les rattraper et ne néglige pas le rattrapage pour se préoccuper des affaires d’argent, des enfants, de commerce ou de ce qui est du même genre.
  •  
  • C’est une chose recommandée de rattraper les prières non accomplies dans l’ordre. Ainsi, il rattrape le soubh puis le dhouhr et ainsi de suite.
  •  
  • Celui qui meurt avant d’avoir terminé le rattrapage des prières qui sont à sa charge alors qu’il avait entamé leur rattrapage avec ardeur et qu’il avait l’intention de l’achever, Allah fait qu’il ne sera pas châtié s’il n’a pas fait preuve de paresse.
  •  
  • La femme n’accomplit pas la prière pendant ses périodes de menstrues ou de sang des lochies et elle ne doit pas rattraper les prières qu’elle n’a pas accomplies au cours de la période du sang des menstrues ou des lochies. Il lui est plutôt un devoir que de rattraper les jours de jeûne de Ramadan qu’elle aurait ratés durant la période du sang des menstrues ou des lochies.