L’invocation d’ouverture de la prière

La louange est à Allah le Créateur du monde, Celui Qui existe sans début, sans fin et sans endroit, Celui qui est le plus haut en grade et en degrés et celui qui est le plus grand en grade et en degrés, celui qui n’a besoin de rien, Celui qui ne ressemble a rien, Il n’est de Dieu que Lui. Il est recommandé dans la prière de réciter cette invocation après la formulation du takbir d’entrée en rituel, c’est à dire dans la première rak^ah  et avant la récitation de la Fatihah

وَجَّهْتُ وَجْهِيَ لِلَّذِي فَطَرَ السَّموَاتِ وَالأَرْضَ حَنِيفاً مُسْلِماً وَمَا أَنَا مِنَ الْمُشْرِكِينَ   إنَّ صَلاَتِي وَنُسُكِي وَمَحْيَايَ وَمَمَاتِي لِلَّهِ رَبِّ العَالَمِينَ لاَ شَرِيكَ لَهُ، وَبِذَلِكَ أُمِرْتُ وَأَنَا مِنَ الْمُسْلِمِينَ

ce qui signifie : Mon adoration est vouée à Celui Qui a créé les cieux et la Terre, en étant musulman, à l’écart de toute religion autre que la religion de vérité, et je ne fais pas partie des associateurs.
Certes ma prière, mes adorations, ma vie et ma mort appartiennent à Allah le Seigneur des mondes. Il n’a pas d’associé. De cela j’ai été ordonné et je suis au nombre des musulmans