Une forte protection pour repousser le mal des ennemis

La louange est à Allah le Créateur du monde, Celui Qui existe sans début, sans fin et sans endroit, Celui qui est le plus haut en grade et en degrés et celui qui est le plus grand en grade et en degrés, celui qui n’a besoin de rien, Celui qui ne ressemble a rien, Il n’est de Dieu que Lui. Sachez que reciter les deux mou^awwidhat après chaque prière est une forte protection  et c’est également une cause pour ne pas tomber dans la paresse et c’est une cause pour repousser le mal des ennemis.

  Les deux mou^awwidhat sont les deux dernières sourat du Qour’an, c’est à dire sourat Al-Falaq, et sourat An-Nas.

Souratoul falaq est la suivante :

أَعُوذُ بِرَبِّ الْفَلَقِ  مِن شَرِّ مَا خَلَقَ  وَمِن شَرِّ غَاسِقٍ إِذَا وَقَبَ  وَمِن شَرِّ النَّفَّاثَاتِ فِي الْعُقَدِ  وَمِن شَرِّ حَاسِدٍ إِذَا حَسَدَ

Souratounnaas est la suivante:

قُلْ أَعُوذُ بِرَبِّ النَّاسِ مَلِكِ النَّاسِ  إِلَهِ النَّاسِ  مِن شَرِّ الْوَسْوَاسِ الْخَنَّاسِ  الَّذِي يُوَسْوِسُ فِي صُدُورِ النَّاسِ  مِنَ الْجِنَّةِ وَ النَّاسِ.

  Ce sont là des invocations de protection pour la personne et pour autre qu’elle. C’est une rouqyah pour elle et pour autre qu’elle. Si on la récite sur quelqu’un qui est malade, c’est une éminente rouqyah.