jeudi février 22, 2024

#11 2 de 2 L’histoire du Prophète HOUD

Voici la suite et la fin de l’histoire de Houd: son peuple restait inflexible sur sa mécréance: ils n’acceptaient pas la vérité énoncée par leur Prophète. Ils lui firent savoir qu’ils ne cesseraient pas d’adorer des idoles et qu’ils croyaient que certaines de leurs divinités étaient en colère contre lui. Ils prétendirent même que la raison de Houd avait été affectée et qu’il était devenu fou. Ils lui firent aussi savoir qu’ils ne croyaient pas en la résurrection au jour du jugement c’est à dire qu’ils ont nié que les corps seront ressuscités après être devenus terre et os.

Alors notre maître Houd leur a expliqué qu’il ne demandait en échange de ses conseils aucune rétribution de leur part, ni d’être un chef pour les dominer et qu’il n’attendait de rétribution que de Allâh.

Houd a dénoncé leur tyrannie et les injustices qu’ils faisaient subir aux gens et leur a ordonné de craindre Allâh et d’entrer en Islam en adorant Allâh uniquement et en Lui obéissant. Il leur a rappelé que Allâh leur avait accordé énormément de bienfaits : enfants, eau abondante, jardins verdoyants dans lesquelles ils pouvaient prendre du plaisir. Il les a aussi mis en garde contre le terrible châtiment de Allâh, au jour du jugement contre lequel ni argent ni enfants ne seront utiles. Hormis venir avec un cœur sain de toute mécréance, rien ce jour-là ne les sauverait.

Mais le peuple de Houd, a obstinément persisté sur sa mécréance en lui disant par dérision et par orgueil « Si tu es véridique, montre-nous ce châtiment parce qu’on ne croit pas en toi et on ne te considère pas comme véridique » Houd leur a répondu : vous avez méritez le châtiment puisque vous persistez sur votre mécréance, vous verrez bien à quel point le châtiment de Allâh était terrible et réel.

Allâh les a d’abord privés de pluie jusqu’à ce qu’ils soient affamés.  À chaque fois qu’une épreuve les atteignait, Houd leur rappelait d’adorer Allâh et que seuls la foi et le fait d’accepter ses conseils pourraient les sauver de ces épreuves et de ce châtiment. Mais cela ne faisait qu’augmenter leur injustice et leur entêtement.

Le châtiment s’est intensifié: ils se sont retrouvés dans une famine et une sécheresse terribles. Ils réclamaient de l’eau à boire et de la pluie. Ils envoyèrent un émissaire à la Mecque demandé la pluie pour eux. Alors Allâh a fait venir jusqu’à eux un nuage noir, ils sont sortis de la vallée à la rencontre de ce nuage et ont cru en l’apercevant que leurs invocations avaient été exaucées, pensant que c’était un nuage de pluie qui les soulagerait.

En réalité, c’était un nuage de châtiment et de désolation. Allâh leur a envoyé un vent extrêmement puissant qui a emporté leurs affaires et même leurs bêtes qui étaient dans le désert pour les éjecter au loin. À ce moment-là, la stupeur et la panique sont entrés dans leur cœur et ils se sont précipités pour se réfugier dans leur maison, pensant que cela les sauverait. Mais Allâh leur a envoyé un vent froid et violent qui a balayé ce peuple de mécréant pendant 7 nuits et 8 jours complets consécutifs jusqu’à les tuer.

Ce vent d’une violence extrême les a emportés et anéantis. Allâh les a comparés à de palmiers étêtés parce que, quand ce vent saisissait l’un deux, il le faisait monter en l’air pour le projeter tête la première. Le vent rejetait donc des cadavres sans tête.

Allâh a sauvé Houd et les croyants qui étaient avec lui mais de nos jours, l’emplacement de la ville de ^Ad n’est plus qu’un désert inhospitalier et inhabitable.

On retient de la vie du Prophète Houd sa patience et sa persévérance à inviter au bien un peuple arrogant et ingrat.

Que chacun médite aussi sur la façon dont ils ont été violemment exterminés à cause de leur injustice et leur mécréance.

Ici prend fin notre propos concernant Houd, en escomptant vous retrouver dans un prochain épisode, qui portera sur notre maître SâliH, et Allâh est plus savant que tout autre. Suivez-nous donc et à bientôt !