13-Nos devoirs de parent vis-à-vis de nos enfants

Il incombe au tuteur du garçon comme de la fille de leur ordonner d’accomplir la prière et le jeûne si ils peuvent le supporter. Leur ordonner cela est un devoir après sept ans lunaires, c’est-à-dire immédiatement après l’accomplissement des sept ans, si la distinction a été atteinte. La distinction a lieu par la compréhension de la parole qu’on lui adresse et la capacité de rendre la réponse. D’autres savants ont interprété la distinction par l’autonomie dans la prise de nourriture, de boisson ou pour le nettoyage intime . Et on ordonne après avoir enseigné les principes de la prière et les principes du jeune.

Il est de son devoir aussi de leur apprendre que Allah est le Créateur de toute chose ; qu’Il n’a de ressemblance avec rien parmi Ses créatures ; qu’on Le qualifie avec les attributs de la perfection digne de Lui comme la puissance, la volonté, la science ; qu’Il est exempt des attributs d’imperfection comme l’incapacité et l’ignorance ; et que Allah a des esclaves honorés qui font ce qui leur est ordonné et ce sont les anges ; qu’Il a envoyé les messagers et les prophètes annonciateurs de bonne nouvelle et avertisseurs, le premier d’entre eux étant ‘Adam ^alayhs salam et le dernier Mouhammad le fils de ^Abdou l-Lah, né à La Mecque, où il a reçu la mission de prophète, il a émigré pour Médine en exécution de l’ordre de Allah et il est mort et a été enterré là-bas; il leur apprend aussi que Allah fera que les jinn et les hommes seront anéantis puis seront ressuscités pour l’exposition des actes le jour dernier ; et d’autres choses que cela parmi les points de la croyance. Il leur enseigne aussi que voler est interdit, ainsi que le mensonge, ainsi que la sexualité hors mariage, ainsi que la médisance et semer la zizanie entre les musulmans, ainsi que frapper un croyant injustement et d’autres sujets évidents. De nombreux parents délaissent cet enseignement et c’est un péché. Ils ne leur enseignent pas eux-mêmes et ne les confient pas à qui a la capacité de leur enseigner. Ils se préoccupent seulement de les nourrir, les habiller et les loger sans leur enseigner ce qu’ils devraient leur enseigner de parmi les connaissances religieuses, et quel dommage pour eux ! Pour finir, je demande à Allah ta ^ala d’améliorer notre état et qu’Il protège nos enfants et les enfants des musulmans, wal hamdulillahi rabbil 3aalameen.