14-Les conditions de validité de la purification

Cette vidéo explique à quelles conditions les purifications (petites et grande ablutions et tayammoum) sont valables. Il y en a cinq. La première est l’islam, la purification d’un non musulman n’est donc pas valable. Et c’est pour cette raison que cela n’a aucun sens d’exiger qu’une personne fasse une douche avant de se convertir !

La deuxième condition est le discernement, ainsi la purification d’un jeune enfant ou d’un fou n’est pas valable. La troisième est l’absence de ce qui empêche l’eau d’atteindre le membre à laver. Cet empêchement doit être enlevé le cas échéant pour que l’eau puisse atteindre la peau. La quatrième condition est que l’eau s’écoule sur le membre. En revanche, essuyer seulement avec un linge ou la main mouille par exemple sans que l’eau s’écoule même si au final on est mouille ca ne suffit pas. Cela ne s’appelle pas laver.

La cinquième des conditions de validité de la purification, c’est d’utiliser de l’eau pure et purificatrice. Seule cette eau peut lever un état de hadath ou éliminer une impureté najacah et c’est comme l’eau de pluie ou d’un puits ou encore l’eau de mer ou de source. Ces eaux sont pures, et elles peuvent purifier autre qu’elles. En revanche l’eau pure non purificatrice ne peut être utilisée pour purifier, comme le thé, le café, la limonade et ce genre de liquides. Pour conclure, on demande à Allah ta ^ala de nous rendre facile d’accomplir de bonnes œuvres et de nous guider vers les actes des gens du paradis, ceux pour lesquels il n’y a aucune crainte et qui ne seront pas attristés.