#15 2-10 L’histoire du Prophète IBRAHIM

Notre maître Ibrâhîm n’a jamais été, dans le doute au sujet de la Toute-Puissance de Allâh. Depuis son plus jeune âge il a été inspiré et guidé vers le bien et la foi.

Une fois Ibrâhîm a dit : « Mon Dieu montre-moi comment Tu ressuscites les morts » puis il a attesté : « je crois fermement à la résurrection mais c’est pour apaiser mon cœur » c’est-à-dire apaiser par le fait que sa demande soit exaucée.

En effet il est possible que Allâh exauce toutes les demandes d’un Prophète, ou seulement certaines demandes et pas d’autres. Ibrâhîm n’avait pas de certitude que Allâh lui accorderait ce qu’il avait demandé. Mais bien sûr, il croyait fermement à la toute-puissance de Dieu. Simplement il y avait une éventualité que Allâh lui accorde de voir la résurrection des morts et une éventualité qu’Il ne la lui montre pas.

C’est alors que se réalisa un grand miracle qui indique la véracité de ce Prophète et qu’il est bien envoyé de la part de Allâh. Allâh a en effet exaucé l’invocation de Ibrâhîm et lui a enseigné comment faire en premier.

Tout d’abord, Il lui a ordonné de prendre quatre oiseaux. On dit qu’il a pris un coq rouge, un pigeon blanc, un paon vert, et un corbeau noir. Après cela, il les a égorgé et découpés en petits morceaux et il a mélangé leurs chairs les unes avec les autres avec le sang et les plumes pour que cela soit encore plus étonnant. Puis il a partagé les parties de ce mélange sur sept montagnes. Il se tint debout de sorte qu’il pouvait voir ces parties. Il a tenu la tête de ces oiseaux dans ses mains et il a dit: « Venez par la volonté de Allâh » .

C’est alors que ces parties se sont envolées. Ibrâhîm voyait ainsi les plumes voler les unes auprès des autres, le sang se rapprocher de l’autre, les chairs les unes des autres. Les parties se sont regroupées et l’âme revint et les oiseaux ont marché vers lui sans tête par la Toute-Puissance de Allâh pour que cela soit beaucoup plus étonnant pour Ibrâhîm dans la vision qu’il avait demandée.

Chaque oiseau venait prendre sa tête dans la main de Ibrâhîm. S’il lui était présenté une autre tête que la sienne il ne l’acceptait pas, et s’il lui était présenté sa tête, il la prenait et elle collait au reste de son corps. Ensuite, les oiseaux se sont envolés tels qu’ils étaient auparavant. Ils s’étaient envolés à nouveau par la volonté de Allâh, après qu’un grand miracle se soit produit par le Prophète Ibrâhîm qui compte parmi les plus éminents des Prophètes selon le jugement de Allâh ta`âlâ.

On touche à la fin de cet épisode, en espérant vous retrouver dans le suivant. Suivez-nous donc et à bientôt !