#23 10-10 L’histoire du Prophète IBRAHIM

Ibrâhîm continuait à se rendre régulièrement à la Mecque honorée pour prendre des nouvelles de son fils Isma^il et sa mère Hajar, que Allâh les honore. Après son mariage, Isma^il avait commencé à recevoir la révélation.

Sarah, l’épouse d’Ibrâhîm avait atteint un âge avancé (90 ans) âge auquel une femme d’habitude ne peut plus enfanter, en plus de sa stérilité. Pourtant, Allâh accorda à elle et à son mari Ibrâhîm un fils bon et intelligent du nom de Is-haq qui recevrait la prophétie comme son frère Isma^il.

Mais revenons à la bonne annonce que ses parents ont reçue :

Lorsque trois anges honorés de haut degré selon le jugement de Dieu se sont présentés à Ibrâhîm, il les a pris pour des invités, ne sachant pas qu’il s’agissait d’anges. Il les a reçus comme des invités, leur a fait griller un veau gras de ses meilleurs bovins. Mais quand il leur a présenté, il a constaté qu’ils ne souhaitaient pas manger.

En effet étant des anges qui ne mangent ni ne boivent ni ne se fatiguent, ils n’avaient pas besoin de nourriture. Ibrâhîm alors a su qu’ils étaient des anges en route vers les villes du peuple mécréant de Lout (Loth) pour les exterminer et faire descendre sur eux le châtiment à cause de leur mécréance et de leur perversité.

Sarah s’est réjouie de leur fin proche car elle détestait les crimes de ce peuple injuste. Les anges lui ont ensuite annoncé la bonne nouvelle concernant Is-haq. Sarah, stupéfaite et heureuse a accueilli cette nouvelle en poussant un cri et en mettant ses mains sur ses joues comme le font les femmes lorsqu’elles sont stupéfaites. Ibrâhîm aussi était étonné par cette annonce dont il se réjouissait bien sûr.

Les anges lui ont assuré qu’ils auraient un fils savant. Il s’agissait de Is-haq frère de Isma^il, que Allâh les élève en degré.

On comprend d’une Ayah du Qour’an : « Nous lui avons offert Is-haq et Ya^qoub (Isaac et Jacob) et avons fait qu’il y ait la prophétie et le livre dans sa descendance » en fait tous les livres célestes révélés à un des Prophètes après Ibrâhîm est descendu sur un Messager de sa descendance ce qui est un grand honneur pour lui et montre son haut degré. En effet Ibrâhîm a eu deux fils exceptionnels qui sont devenus des Prophètes Messagers : ce sont Isma^il fils de Hajar puis Is-haq fils de Sarah.

Par la suite, Is-haq a eu un fils Ya^qoub qu’on appelle aussi Isra’il parmi la descendance duquel il y eut de très nombreux Prophètes. Le dernier Prophète des fils de Isra’il fut ^Iça fils de Mariam, Jésus fils de Marie.

Quant à Isma^il qui a grandi dans la tribu arabe de Jourhoum, a appris d’eux la langue arabe et a épousé une de leurs femmes. Il n’a pas eu de descendant Prophète hormis le dernier dans l’absolu et le meilleur d’entre tous les hommes du premier au dernier.  Il s’agit de notre maître Mouhammad fils de ^ Abdoullah fils de ^Abdou l-Mouttalib fils de Hachim le Corachite, qui est né à La Mecque et a émigré à Médine.

Notre maître Mouhammad a fait les louanges d’Ibrâhîm à plusieurs reprises notamment en le qualifiant de Karim qui signifie honoré, illustre, estimable dans sa parole : « alkarim, fils de alkarim, fils de alkarim, fils de alkarim: Youçouf fils de Ya^qoub fils de Ishaq fils de Ibrâhîm, le Khalil de Allâh »

Notre maître Ibrâhîm est décédé à l’âge de 200 ans d’après ce qu’on comprend d’un hadith rapporté par Ibnou Hibban. Ses fils Isma^il et Is-haq ont enterré Ibrâhîm dans la grotte dans laquelle il avait lui-même enterré son épouse Sarah et qui se trouve à Hébron connu aujourd’hui sous le nom de Al Khalil. Ceci est connu par Tawatour, transmis par voie orale d’une communauté à la suivante, d’une génération à l’autre jusqu’à notre époque.

Ainsi se termine notre série sur Abraham le Messager de Dieu.

Dans les prochains épisodes, on parlera de ses deux fils Isma^il et Is-haq puis de son neveu, notre maître Loth et enfin de son petit-fils Jacob que Dieu augmente leur grade. Une longue série sera ensuite consacrée à son arrière-petit-fils le Prophète Youçouf, Joseph. Alors continuez à nous suivre et à bientôt !!!