dimanche juillet 14, 2024
    1. La rupture de la petite purification

    Parmi les choses qui invalident la petite purification, il y a :

    • Ce qui sort de l’orifice génital ou anal, à l’exception de l’éjaculat (Maniy).
    • Le fait de toucher avec l’intérieur de la main l’organe génital ou anal d’un être humain, mort ou vivant ;
    • Le fait d’être en contact, peau contre peau avec un non-Mahram, c’est-à-dire toute personne avec laquelle le mariage n’est pas interdit à jamais dans la charte islamique. Rappelons que les liens qui interdisent à jamais un mariage sont par le sang, l’allaitement ou le mariage. Ainsi, un enfant (garçon ou fille) qui a été allaité par une femme ne pourra jamais épouser les progénitures de celle-ci ; il en est de même de la bru (épouse du fils) ou de la belle fille (fille par alliance).
    • La perte de conscience par évanouissement ou la perte momentanée de la raison. Par contre, le sommeil d’une personne bien calée sur son postérieur (position empêchant la sortie des gaz) est excepté.

    Remarque

    Selon Ach-Châfi^iy, les fantasmes provoquant l’émission de l’éjaculat   n’invalident   pas   la   petite

     

    purification.  Cependant, la grande ablution devient obligatoire dans ce cas.

    • Le contact direct de l’intérieur de la main[1] avec l’orifice anal, à la différence des fesses d’un humain ou du sexe d’un animal, rompt la petite ablution. Il en est de même avec la commissure des lèvres du vagin. Par contre, ce genre de contact direct avec le revers de la main ou indirectement par un intermédiaire n’invalide pas la petite ablution.
    • La petite ablution est rompue par le contact direct (peau contre peau) de deux personnes de sexes opposés non-Mahram, même s’il s’agit d’un garçon ou d’une fille non encore pubères mais désirables par une personne équilibrée. Ainsi le fait de toucher les dents, les ongles, ou les cheveux ne rompt pas la petite purification, mais constitue tout de même une interdiction pour autre qu’un Mahram[2].
    • Enfin, la perte de conscience, même momentanée, due à une folie, à la crise d’épilepsie, à la consommation d’alcool ou de substances psycho-actives, invalide la purification.

    [1] L’intérieur de la main

    [2] Les Mahram sont les ascendants, les frères, les sœurs, les descendants, la  

        belle-fille, la belle-mère, la nièce, la tante entre autres