dimanche décembre 3, 2023

#59 15-22 L’histoire du Prophète Mouça

Le Prophète Moïse est resté au mont Tour 40 nuits.

Pendant ce temps, un homme des descendants d’Israël nommé Mouça assamiriyy a profité de son absence pour prendre ce qu’ils possédaient d’or et façonner un veau avec. Il a ajouté une poignée de terre qu’il avait récupérée d’une empreinte de la monture de Jibrîl le jour de la noyade de Pharaon.

Lorsqu’il a placé cette terre dans la bouche du veau d’or, il s’est mis à beugler comme beugle un veau vivant par la puissance de Allâh et conformément à Sa volonté éternelle. C’était pour les éprouver. Puis Mouça Assamiriyy l’imposteur et ceux qui s’étaient laissés égarer par ce veau s’exclamèrent : ce veau qui a meuglé est votre dieu et le dieu de Mouça, que Allâh nous préserve de telle mécréance.

A son retour, quand notre maître Moïse a constaté que certains avaient pris le veau comme divinité, il s’est fâché contre eux, les a réprimandés et accablés de reproches d’avoir mécru. Puis il est allé vers  son frère Haroun, lui aussi Prophète, auquel il avait confié son peuple pendant son absence et lui a parlé en tête à tête pour comprendre comment cela avait pu se produire.

Il a compris que son frère Haroun avait fait tout son possible pour les empêcher d’adorer le veau et le leur avait  catégoriquement interdit mais ils avaient affirmé que quoi qu’il fasse, ils continueraient à lui vouer un culte jusqu’au retour de Mouça. A ces mots, Mouça le laissa et rejoignit Assamiriyy, en colère. Il l’a blâmé et condamné avec force d’avoir adoré autre que Allâh. Puis il a invoqué Allâh contre lui Qui l’a puni de son vivant.

Quand le traitre rencontrait quelqu’un, il lui disait : pas touche ! C’est-à-dire ne t’approche pas de moi et ne me touche pas. Il a vécu le reste de ses jours avec les animaux et les bêtes féroces, ne touchant personne et personne ne le touchant, en plus du  châtiment intense qu’il subira dans l’au-delà à cause de sa mécréance et que Mouça lui avait déjà annoncé.

Puis Moïse, le Prophète de Dieu s’est emparé de ce veau que certains avaient adoré sur requête du fourbe, il l’a brulé et a jeté ses cendres dans la mer. Enfin il est retourné auprès de son peuple pour leur expliquer que Allâh est le Dieu qui mérite qu’on s’humilie à l’extrême pour Lui et que personne ni rien d’autre que Lui ne mérite qu’on l’adore et qu’il n’y a pas d’autre Créateur que Lui. Ils sont donc revenus à l’Islam et ont regretté ce qu’ils avaient fait.

Une fois sa colère dissipée, Moïse prit les tables sur lesquelles était inscrite la Torah, il leur dit de l’accepter et de s’y attacher fermement, mais ils lui répondirent : si ce qu’elle contient d’obligations et d’interdits est facile, on l’acceptera. A ce moment il leur dit : acceptez-la telle qu’elle est. Et puisqu’ ils s’en détournèrent, Allâh ordonna aux anges d’arracher le mont At-Tour qui se retrouva suspendu au-dessus de leurs têtes à leur faire de l’ombre. Voyant qu’ils n’avaient aucune échappatoire et qu’ils allaient être anéantis, ils ont fini par accepter la Torah et se sont prosternés sur la face latérale de leur visage tout en continuant à surveiller la montagne en disant : on accepte, on obéit !

Les juifs ont gardé jusqu’à nos jours l’habitude de se prosterner de profil et non sur le front comme nous. Et Dieu sait plus que tout autre. Dans le prochain episode on parlera de la vache de bani israiil suivez nous donc et a bientôt.