jeudi février 22, 2024

#73 3-5 L’histoire du Prophète SOULAYMAN

Allâh mentionne dans le coran honoré ce qui s’est passé avec Son Prophète Salomon et Balqis la reine de Saba au Yémen.

C’est une histoire magnifique dont on tire de nombreuses sagesses. Elle est pleine d’enseignements pour les rois et les puissants de ce monde. Elle montre aussi la puissance du règne de Salomon puisqu’il s’étendait de Jérusalem aux confins du Yémen et qu’il avait subordonné des rois et des princes. Mais le Prophète Salomon ne soumettait les royaumes que pour les inviter à la religion parfaite de l’Islam, pour pouvoir ordonner le bien c’est-à-dire inciter les gens à accomplir leurs devoirs religieux et interdire le mal c’est-à-dire empêcher la désobéissance.

Ainsi il avait invité tous les rois mécréants injustes à entrer en Islam, la seule religion agréée par Allâh en L’adorant Lui seul. C’est comme ça que la religion agréée par Allâh s’est propagée aux 4 coins de la terre et a dominé le vaste monde.

L’histoire commence quand Soulayman et son armée ont atterri sur une terre aride absolument dépourvue d’eau. Les soldats assoiffés lui réclamèrent de l’eau. Or, la mission de la huppe dans l’armée était justement de leur trouver de l’eau en cas de manque et de besoin lorsqu’ils traversaient des contrées arides et désertiques. En effet Allâh lui avait donné la capacité de détecter l’eau même sous terraine enfouie dans les profondeurs de la terre. Elle voyait l’eau dans la terre comme elle la voyait dans un verre par la Volonté de Dieu.

La huppe le conduisait alors au-dessus du point d’eau et disait : l’eau est ici. Les chayatin, qui étaient soumis à Soulayman faisaient alors exploser la roche et les sources jaillissaient. Ils pouvaient alors recueillir l’eau et l’utiliser pour leurs besoins variés.

Mais ce jour-là alors que les soldats de Salomon avaient soif, le Prophète a quéri la huppe mais ne l’a pas trouvée. Il l’a menacée de la punir sauf si elle avait une excuse valable. Quand la huppe est finalement apparue, il l’a interrogée sur le motif de son absence. Elle l’a informé avoir vu quelque chose que lui n’avait jamais vu. Elle l’a assuré qu’au Yémen au pays de Saba’, il y avait une reine du nom de Balqis qui régnait sur les yéménites et avait tout ce que les rois possédaient, un grand pouvoir et qu’elle avait un trône somptueux tout orné et décoré de pierres précieuses qui éblouissent le regard. Puis elle a informé Salomon qu’ils ne croyaient pas en Dieu et adoraient le soleil en se prosternant devant lui car Iblis les avait égarés.

Salomon a alors envoyé une lettre à cette reine pour vérifier les propos de la huppe. Dans ce courrier, il l’invitait à obéir à Allâh et Son Messager et à se soumettre à lui.

La huppe a apporté la lettre de Salomon à Balqis. Balqis a pris la lettre et l’a lue puis a réuni ses princes, ses ministres et les responsables du gouvernement pour les consulter au sujet de cette affaire. Ils lui ont immédiatement proposé de combattre puis ont ajouté : c’est à toi de décider.

Balqis a pris le temps de réfléchir et avec sagesse, elle ne s’est pas emballée comme eux et n’a pas suivi choix précipité et leur hardiesse guerrière. Son avis était meilleur et plus adéquate que le leur. Elle avait compris que l’auteur de cette lettre était très puissant, qu’il terrassait ses ennemis et qu’il ne la mystifiait en leur ordonnant de se soumettre. Elle exposa donc aux responsables de son gouvernement et à ses ministres un plan qu’elle jugeait plus approprié face à cette situation inédite. Il s’agissait d’envoyer des présents à Salomon pour l’infléchir et tisser un lien amical avec lui. Elle ferait porter ces présents par des hommes avisés pour qu’ils mesurent les forces de Salomon puis déciderait plus tard ce qu’elle ferait, à la lumière des informations qu’elle aurait obtenues sur lui et ses forces.

Balqis envoya donc ses hommes avec de magnifiques présents contenant des bijoux et des pierres précieuses de grande valeur. Mais quand ils remirent à Salomon les présents de la reine, celui-ci les refusa. Il leur montra qu’il n’avait aucun besoin de leurs cadeaux et que Allâh lui avait accordé des bienfaits en abondance qui dépassaient largement ceux qu’Il leur avait accordés à eux.  Ensuite, il les a avertis, eux et leur reine qu’il allait les attaquer avec une armée qu’ils seraient incapables de vaincre puis qu’il les expulserait de leurs terres humiliés et vaincus.

 Nous terminerons ce récit dans l’épisode suivant et vous disons donc à très bientôt.