samedi avril 20, 2024
  1. La science (al-^ilm)

    Sache que la science de Allah est éternelle exempte de début tout comme Son Être est exempt de début. Il est de toute éternité un Être Qui sait Son Être, Ses attributs et ce qu’Il fait exister comme créatures. Il n’est pas caractérisé par le fait d’avoir des connaissances –une science qui advient– car s’il Lui était possible d’être caractérisé par des choses qui adviennent, cela exclurait l’exemption de début à Son sujet parce que ce qui est sujet aux choses qui adviennent est forcément quelque chose qui advient –qui a un début à Son existence–.

    Quant aux ayah du Qour’an qui donnent l’impression d’un renouvellement des connaissances concernant Allah ta^ala, par exemple Sa parole ta^ala :

    [الآنَ خَفَّفَ اللهُ عَنْكُمْ وَعَلِمَ أَنَّ فِيكُمْ ضَعْفاً] [1]

    (‘al-‘ana khaffafa l-Lahou ^ankoum wa ^alima ‘anna fikoum da^fa) qui signifie : « Et maintenant Allah vous allège votre charge car Il sait de toute éternité qu’il y a en vous une faiblesse », ce n’est pas ce sens là qui est visé. Et Sa parole :

    [وَعَلِمَ]

    (wa ^alima) qui signifie : « car Il sait » ne revient pas à Sa parole :

    [الآنَ]

    (‘al-‘ana) qui signifie : « maintenant ». La signification est donc qu’Il vous allège, ta^ala, votre charge maintenant parce qu’Il sait par Sa science qui prime sur toute chose de toute éternité qu’il y a parmi vous une faiblesse.

    De même Sa parole ta^ala :

    [وَلَنَبْلُوَنَّكُمْ حَتَّى نَعْلَمَ الْمُجَاهِدِينَ مِنْكُمْ وَالصَّابِرِينَ] [2]

    (wa lanablouwannakoum hatta na^lama l-moujahidina minkoum wa ssabirin) Ceci signifie « Nous vous éprouvons de sorte à faire distinguer c’est-à-dire à manifester aux créatures qui fait le jihad et fait preuve de patience contrairement aux autres alors que Allah le sait de toute éternité », tout comme l’a rapporté Al-Boukhariyy d’après Abou ^Oubaydah Ma^mar Ibnou l-Mouthanna. Ceci est similaire à Sa parole ta^ala :

    [لِيَمِيزَ اللَّهُ الْخَبِيثَ مِنَ الطَّيِّبِ] [3]

    (liyamiza l-Lahou l-khabitha mina ttayyib) qui signifie : « Pour que Allah manifeste à Ses esclaves qui est mauvais parmi eux et qui est bon parmi eux ».

    [1] [souratou l-‘Anfal / 66] Le sens qui vient communément à l’esprit, et qui n’est pas à retenir, de cette ‘ayah serait (que Allah a su maintenant qu’il y a en eux une faiblesse). Cela voudrait dire que la science de Allah changerait avec le temps et ceci est impossible s’agissant de Lui.

    [2] [souratou Mouhammad / 31] Le sens qui vient communément à l’esprit et qui n’est pas à retenir de cette ‘ayah serait (que Allah nous met à l’épreuve pour savoir qui d’entre nous patiente). Cela voudrait dire que la science de Allah changerait avec le temps et ceci est impossible s’agissant de Lui.

    [3] [souratou l-‘Anfal / 37] Le sens qui vient communément à l’esprit et qui n’est pas à retenir de cette ‘ayah serait (que Allah n’aurait pas su qui est mauvais et qui est bon et qu’il aurait fait cela pour le savoir).