vendredi juin 21, 2024

Les vertus de la science et de son application

Le Prophète a dit : ce qui signifie : « Quérir la science est une obligation pour tout musulman » [rapporté par Al-Bayhaqiyy].

La science et l’apprentissage de la science de la religion sont les meilleures choses auxquelles on puisse consacrer le plus précieux de son temps. En effet, la voie saine pour se préserver soi-même ainsi que sa famille du châtiment de l’enfer passe par l’apprentissage des choses de la religion, c’est-à-dire appren­dre ce que Allah a rendu obligatoire d’apprendre et éviter ce que Allah nous a ordonné d’éviter.

Allah tabaraka wa ta^ala dit : ce qui signifie : « Allah élève en degré ceux d’entre vous qui ont cru et qui ont acquis la connaissance » [sourat Al-Moujadalah / 11].

Le Prophète a dit : ce qui signifie : « Celui à qui Allah veut le bien, Il fait qu’il apprend la science de la religion » [rapporté par Al-Boukhariyy].

La science et les comportements de grand mérite : L’esclave de Allah ne peut être vertueux qu’avec la science jointe à la pratique, c’est-à-dire en apprenant les choses de la religion puis en mettant en pratique sur lui-même ce qu’il a appris. Celui donc qui a appris et a œuvré conformément à ce qu’il a appris, celui-là est la personne qui sait comment orienter son cœur et ses organes dans l’obéissance à Allah. C’est ainsi que le musulman parvient aux qualités de grand mérite. Il se sert alors de son ouïe dans le but de recevoir la science par transmission orale et il se sert de sa langue pour la révision de cette science et aussi pour transmettre ce qu’il a appris.

En effet, le Prophète a dit : ce qui signifie : « Transmettez de moi ne serait-ce qu’une ‘ayah » [rapporté par Al-Boukhariyy].

Eviter les péchés de la langue : Les péchés de la langue font partie des choses qu’il convient à celui qui apprend la science de la religion d’éviter. Parmi ces péchés, il y a : donner un avis de jurisprudence (fatwa) sans science, ne pas transmettre la science obligatoire alors que quelqu’un la demande, ne pas ordonner le bien ni interdire le mal alors qu’on en a la capacité.

1 –   Donner un avis de jurisprudence (fatwa) sans science : c’est donner son propre avis sur les questions de religion. Ceci est interdit et entraîne celui qui le commet à sa perte. C’est comme par exemple dire que c’est licite de faire quelque chose ou qu’il n’est pas permis de la faire alors qu’on ne connaît pas le jugement de cette chose selon la Loi.

Le Messager de Allah a dit : ce qui signifie : « Celui qui donne un avis de religion sans science, que Allah le maudisse, ainsi que les anges et tous les gens » [rapporté par As-Souyoutiyy].

2 –   Garder pour soi la science obligatoire alors que quelqu’un la demande : parmi les péchés de la langue, il y a garder pour soi la science obligatoire, comme par exemple ne pas enseigner la science obligatoire individuelle à quelqu’un qui en a besoin et qui la demande. Le Prophète a dit : ce qui signifie : « Celui à qui une science a été demandée et qui l’a gardée pour lui aura au jour du jugement une bride de feu» [rapporté par Ibnou Majah, Al-Hakim et Ibnou Hibban].

3 –   S’abstenir d’ordonner le bien et d’interdire le mal : c’est un des péchés de la langue si on a eu la capacité de le faire, c’est-à-dire si on était capable de la faire. Ainsi, si on voit quelqu’un qui ne fait pas la prière et qui accepte le conseil, il devient obligatoire de lui ordonner le bien, c’est-à-dire qu’il fasse la prière.