mercredi juin 19, 2024

LA ZAKAT SUR LES MONNAIES

S’agissant des monnaies, la zakAt est un devoir sur deux d’entre elles : l’or et l’argent métal. Il n’y a donc pas de zakAt sur d’autres monnaies que ces deux-là chez l’Imam Ach-ChAfi3iyy, et son argument pour cela consiste en Sa parole ta3AlA :

{ و الَّذِينَ يَكْنِزُونَ الذَّهَبَ وَ الفِضَّةَ وَ لاَ يُنفِقُونَهَا في سَبِيلِ اللهِ فَبَشِّيرْهُم بِعَذَابٍ ألِيمٍ }

ce qui signifie : « Et ceux qui thésaurisent de l’or et de l’argent [métal] et n’en dépensent pas dans la voie que AllAh agrée, annonce leur un chAtiment douloureux »

Pour que la zakAt soit une obligation sur ces deux monnaies, il y a des conditions, parmi lesquelles :

1 – Le seuil (an-niSAb) :

Le seuil pour l’or pur est de vingt mithqAl ce qui représente environ 84,875 grammes d’or pure, soit environ 97 grammes d’or 21 carats, et d’environ 113,17 grammes d’or 18 carats. Le seuil pour l’argent métal pur est de deux cents dirham islamiques, soit environ 594,125 grammes. Il est un devoir de payer sur ces deux seuils le quart du dixième.

Et pour ce qui dépasse le seuil, on en prélève en proportion. Ainsi, la zakAt de vingt mithqAl d’or sera le quart de son dixième, c’est-à-dire la moitié d’un mithqAl, la zakAt de trente mithqAl d’or sera le quart de son dixième, soit trois quarts de mithqAl, la zakAt de deux cents dirham d’argent pur sera le quart de son dixième, soit cinq dirham, et la zakAt de trois cents dirham d’argent métal sera le quart de son dixième, soit sept dirham et demi.

2 – L’écoulement d’une année lunaire (al-Hawl) :

Il n’est pas un devoir de payer la zakAt sur ce qui est en deçà du seuil, ni ce sur quoi une année lunaire ne s’est pas écoulée.

Quant aux bijoux autorisés pour les femmes, il y a eu divergence si la zakAt sur eux est obligatoire ou non, mais on prend plus de précaution en la payant. Pour ce qui est des bijoux interdits tels que l’or si l’homme le porte, on doit payer la zakAt sur cet or s’il atteint le seuil.