jeudi février 22, 2024

Le cheminement vers l’excellence (as-soulouk) et la manière d’y faire parvenir (at-taslik)

La louange est à Allah. Je loue Allah ta^ala. Je demande Son aide. Je L’implore de me guider sur le chemin de droiture. Je me repens à Lui et je Le remercie. Je recherche la préservation de Allah contre le mal de nos âmes et de nos mauvais actes. Celui que Allah guide, nul ne peut l’égarer et celui qu’Il égare, nul ne peut le guider. Je témoigne qu’il n’est de dieu que Allah Al-Malikou l- Haqqou l-Moubin, Celui Qui a honoré les mondes par la plus honorable des créatures. Je témoigne que notre maître, notre Bien-aimé, notre chef, notre guide et le bonheur de nos yeux, Mouhammad est Son esclave, Son Messager, Son élu et celui qu’Il agréé, celui qui est véridique dans ses promesses, l’Honnête, le Guide des pieux et le chef des Ghourr et des Mouhajjilin.

Esclaves de Allah, je vous recommande ainsi qu’à moi-même de faire preuve de piété par recherche de l’agrément de Allah Al-^Aliyy Al-^Qadir, Lui Qui dit dans Son Livre éminent :

(‘inna sa^yakoum lachatta ; fa’amma man ‘a^ta wa t-taqa ; wa saddaqa bi l-housna ; fasanouyassirouhouli l-yousra)

ce qui signifie : « Vous agissez de différentes manières. Nous faciliterons les causes dans la voie du bien et de la vertu à celui qui aura donné, fait preuve de piété et qui aura cru au Paradis » [Al-Layl / 4-5-6-7]

Allah dit au sujet de celui qui se sera acquitté des obligations que Allah a ordonné d’accomplir, qui aura fait preuve de piété à l’égard de Allah, qui aura suivi le chemin des saints, des waliyy de Allah, des bien-aimés de Allah, (fasanouyassirouhou li l-yousra) ce qui signifie : « Nous lui faciliterons les causes dans la voie du bien et de la vertu ». Seigneur, facilite-nous les causes dans la voie du bien, Ô Toi Le plus Miséricordieux des miséricordieux. Aide-nous à suivre le chemin des vertueux, Ô Allah.

Celui que Allah guide vers les causes du bien et de la vertu, celui que Allah prépare pour le Paradis, est celui qui aura suivi le chemin du Paradis, qui aura gagné et réussi. Et quelle grande réussite ! La largeur du Paradis est aussi grande que l’étendue des cieux et de la terre. Le Paradis comporte tout ce que l’âme désire. Le dernier qui entrera au Paradis possèdera dix fois comme le bas monde. Sachez que notre Prophète salla Allahou ^alayhi wa sallam nous a appris que le chemin du Paradis est parsemé d’embûches et que le chemin de l’Enfer est parsemé de désirs.

Nous parlerons aujourd’hui du chemin que nous devons suivre pour parvenir à la piété à l’égard de Allah, pour parvenir à l’agrément de Allah. Que chacun de nous s’adresse à son âme : « Comment puis-je prendre le chemin du salut ? Comment aider ma famille, mes frères, mes bien-aimés et ceux qui sont autour de moi, comment les aider afin qu’ils suivent le chemin désiré ? Le temps est venu de passer d’une étape à une autre plus avancée et accomplir les actes d’obéissances, délaisser les interdits et augmenter en actes surérogatoires. Notre Bien-aimé l’Élu salla Allahou ^alayhi wa sallam a dit :

(an-naçou ghadiyani faghadoun fi fakaki nafsihi famou^tiqouha wa ghadoun famoubiqouha)

ce qui signifie : « Les gens oeuvrent de deux manières : certains oeuvrent pour délivrer leur âme, ils l’affranchissent ; et d’autres oeuvrent de façon à la mener à sa perte ».

Certains oeuvrent pour délivrer leur âme et d’autres pour la perdre.

Ne voudrais-tu pas parvenir au rivage de la sécurité, au rivage de la sauvegarde ? Bien sûr que oui, par Allah ! Ne veux-tu pas être sauvé dans l’au-delà ? Bien sûr que oui, par Allah ! Ceci est à ta portée en prenant le chemin correct qui mène à la bonne guidée. Le chemin correct est celui de la science et des actes ! Apprendre et oeuvrer !

(fa’amma man ‘a^ta wa t-taqa)

La piété est donc fondée sur deux points extrêmement importants :

l’accomplissement des devoirs et le fait d’éviter les péchés. Mon frère croyant, accomplis ce que qu’il t’est obligatoire de faire. Acquitte-toi de ce que Allah t’a ordonné de faire : la prière, le jeûne, le maintien des relations avec tes proches parents, le droit que ta famille a sur toi et les autres choses que Allah t’a ordonné de faire. Sois dans cette vie tel un étranger, ou tel un voyageur qui est de passage ! Évite ce que Allah a interdit. L’amour du bas monde est à l’origine des péchés. Sache que dans ce bas monde tu es tel un invité. Sache que ce que tu as entre les mains est quelque chose qui t’a simplement été prêté, que l’invité doit repartir et que l’objet prêté doit être rendu. La mort va mettre fin aux plaisirs que recherchent les gens dans cette vie. OEuvrez alors plutôt pour goûter un plaisir qui n’est pas écourté par la mort.

Sache qu’il y a des choses qui peuvent t’aider à prendre le chemin des vertueux afin d’être parmi eux :  Recherche la compagnie des meilleurs ! Suis la trace des vertueux, leurs états, leurs paroles.

Occupe-toi de tes défauts au lieu des défauts des gens : tout comme tu as des yeux, les autres ont aussi des yeux. Le fait que tu t’observes toi-même devra te suffire. Éloigne-toi des choses qui peuvent t’amener à tomber dans la désobéissance. Regarde bien autour de toi. Regarde ta maison. Regarde ton travail, ton université, ton école. Prends l’initiative de faire les choses qui te permettront d’atteindre la droiture. Attache-toi au dhikr, aux évocations que pratiquait avec persévérance le Messager de Allah Mouhammad salla Allahou ^alayhi wa sallam. Accomplis les prières surérogatoires, multiplie leur nombre, de nuit comme de jour. Le Véridique, celui dont la véracité est reconnue, salla Allahou ^alayhi wa sallam a dit :

(man kanati l-‘akhiratou hammahou jama^a l-Lahou chamlahou wa ja^ala ghinahou fi qalbihi wa ‘atat-hou d-dounya raghimatan ; wa man kanati d-dounya hammahou chattata l-Lahou chamlahou wa ja^ala faqrahou bayna ^aynayhi wa lam ya’tihi mina d-dounya ‘il-la ma qouddira lahou wa ssa^ idou mani khtara baqiyatan yadoumou na^imouha ^ala baliyatin la yanfoudhou ^adhabouha).

OEuvre conformément à cette voie pour toi-même et ta famille, tu vaincras et tu réussiras par la volonté de Allah, le Seigneur des mondes. Apprends la science de la religion, cette science dont celui qui suit le chemin trouvera la réussite. Préserve ton coeur et tes organes de suivre le chemin des perdants. Écoute bien la parole de Allah ta^ala :

(wa ma ya’tihim min raçoulin ‘il-la kanou bihi yastahzi’oun ; kadhalika nasloukouhou fi qouloubi l-moujrimin)

ce qui signifie : « Il n’y a pas un prophète qui soit venu à eux sans qu’ils se soient moqués de lui ; c’est ainsi que Nous créons la moquerie dans le coeur des mécréants » [sourat Al-Hijr 11-12].

Par Allah, par Allah ! Celui qui suit le chemin de la perdition, est sans nul doute le véritable perdant. Celui qui se moque de l’un des prophètes de Allah ne nuira en rien à Allah. Celui qui se moque de la Loi de Allah, celui qui a pour croyance au sujet de Allah des choses qui ne sont pas dignes de Lui comme l’ignorance, l’impuissance, la couleur, le corps, l’image ou l’endroit, est sans aucun doute le perdant, par Allah ! Celui qui prend le chemin de la science et des actes, celui qui va à l’encontre des mauvais penchants de son âme, celui qui s’éloigne des désirs interdits et qui s’astreint à suivre la voie des saints vertueux, est sans aucun doute le gagnant, par Allah ! Lorsque Ibnou ^Abbas est mort, que Allah l’agrée, cette ‘ayah a été récitée :

(ya ‘ayyatouha n-nafsou l-moutma’innatou rji^i ‘ila Rabbiki radiyatan mardiyyah ; fadkhouli fi ^ibadi wa dkhouli jannati)

ce qui signifie : « Ô toi l’âme paisible, retourne pour le jugement de ton Seigneur satisfaite et agréée ; entre avec Mes esclaves vertueux et entre dans Mon Paradis ».

Cette ‘ayah a été récitée près de sa tombe et l’on ne sait pas qui l’a récitée.

Ô Allah, accorde-nous la réussite dans notre engagement à suivre la voie des vertueux, Ô Toi le plus Miséricordieux des miséricordieux.

Je demande à Allah qu’Il me pardonne ainsi qu’à vous.