lundi avril 15, 2024

LE JEÛNE EST UNE PROTECTION

Sache, mon frère musulman qu’il est plus facile de faire preuve de patience pour persévérer dans l’obéissance à AllAh soubHAnahou wa ta3AlA que d’avoir à endurer Son chAtiment.

Alors, empêche ton ventre de consommer ce qui est interdit pendant la période où tu ne jeûnes pas c’est-à-dire la nuit, empêche ta vue du regard illicite et empêche-toi de dire les paroles laides, illicites comme le mensonge et la médisance, qui consiste à mentionner ton frère en Islam par ce qui lui déplaIt, sans raison légale en citant des choses qui sont vraies à son sujet, et cela en son absence. Aussi, abstiens-toi de faire ce qui est indécent, cesse les querelles, la sécheresse dans tes comportements et les disputes.

Al-BoukhAriyy et Mouslim ont rapporté de la parole de AbOU Hourayrah, que AllAh l’agrée, que le Messager de AllAh a dit :

« إنّما الصّوم جنّةٌ (أي وقايةٌ) فإذا كان أحدكم صائما فلا يرفث و لا يجهل و إن امرؤ قاتله أو شاتمه فليقل : إنّي صائم إنّي صائم »

ce qui signifie : « Certes, le jeûne est une protection. Si l’un de vous était en train de jeûner, qu’il n’ait pas de rapport sexuel et qu’il ne fasse pas preuve d’indécence et si quelqu’un le provoque ou l’insulte, qu’il dise : « Certes, je suis en train de jeûner. Certes, je suis en train de jeûner ».

De la même façon, il est encore plus important pendant RamaDAn de s’empêcher d’écouter tout ce qu’il est interdit d’écouter, et d’empêcher le reste des organes, comme la main et le pied de commettre les péchés et les interdits.

De même, il est recommandé de faire preuve de beaucoup de générosité, d’entretenir les liens de proche parenté, de réciter beaucoup le Qour’An et de faire retraite dans la mosquée (al-i3tikAf ) et plus particulièrement pendant les dix derniers jours. Ainsi, Mouslim a rapporté d’après Ibnou 3Oumar, que le Prophète faisait retraite dans la mosquée pendant les dix derniers jours de RamaDAn.

Il est aussi recommandé de donner de quoi rompre le jeûne aux jeûneurs. Le Messager de AllAh a dit :

«من فطّر صائماً كان له مثل أجره غير أنّه لا ينقص من أجر الصّائم شىء »

[rapporté par At-Tirmidhiyy et il a dit que le HadIth est fiable et sûr] ce qui signifie : « Celui qui donne à rompre le jeûne à un jeûneur, aura une grande récompense sans que la récompense du jeûneur ne soit en rien diminuée ».

Il est enfin recommandé de dire, si on était insulté : je suis en train de jeûner, je suis en train de jeûner (‘innI SA’im, ‘innI SA’im).

Remarque

Celui qui meurt et à qui incombe des rattrapages de RamaDAn, son tuteur – c’est sont père, son fils ou qui est de cet ordre- jeûne pour lui. D’après 3A’ichah, que AllAh l’agrée, il a été rapporté que le Messager de AllAh, Salla l-LAhou 3alayhi wa sallam, a dit :

« من مات و عليه صيام صام عنه وليّه »

[rapporté par Mouslim] ce qui signifie : « Celui qui meurt et devait rattraper des jours, son tuteur jeûne pour lui.» [Il dit: je fais l’intention de jeûner le jour de demain pour Untel.]