samedi avril 20, 2024

Le soufisme islamique (at-tasawwouf) c’est suivre le Messager et avoir la sincérité du comportement envers Allah

Certes, le soufisme islamique que pratiquaient les vertueux prédécesseurs consiste à appliquer la Loi de l’Islam et à suivre le Messager totalement. C’est donc une science, un comportement et un combat contre soi-même, ainsi qu’une opposition active aux passions, en s’empêchant de s’étendre dans les plaisirs licites. C’est donc un détachement du cœur de ce que les gens possèdent. Le soufisme n’est pas une ignorance, une paresse ou un excès de paroles inutiles. Ce n’est pas non plus le désir avide de ce que les gens possèdent ni un attachement du cœur à ce bas-monde, à ses ornements et à ses plaisirs périssables. L’Imam Al-Jounayd, que Allah l’agrée, était le maître du groupe des soufiyy de son époque et il était celui vers qui les soufiyy confirmés se dirigeaient : “Nous n’avons pas pris le soufisme (at-tasawwouf) par ce que les gens en disent mais nous l’avons pris par les veillées, la faim et l’abandon du confort habituel et de ce que l’âme apprécie ; car le soufisme, c’est la purification du comportement“. D’autre part, le compagnon honorable et soufiyy confirmé, Harithah, a dit : “J’ai atteint le dégoût de ce bas-monde, je veille ma nuit et j’assoiffe mon jour, comme si le Trône (al-^arch) de mon Seigneur se dressait face à moi, comme si je voyais les gens du paradis se rendre visite et comme si me parvenait l’écho des hurlements des gens de l’enfer“.

Mon frère musulman, celui qui agit envers son Seigneur avec un comportement pur en accomplissant les devoirs et en se gardant des interdits, qui se comporte envers les créatures de Allah avec un comportement pur et qui demeure sincère envers son Seigneur tant en son for intérieur qu’en apparence, celui-là est le soufiyy véritable que Allah aime ainsi que Son messager. Les miséricordes descendent par la simple citation de son nom. Le soufiyy a été appelé ainsi pour la pureté (safa) de son cœur des troubles, des crasses et des maladies du cœur telles que l’insincérité dans les bonnes actions, l’envie, l’orgueil et l’infatuation par les obéissances à Allah. Certes, les soufiyy véridiques sont des gens qui ont suivi leur prophète de façon complète, ils ont donc accompli les devoirs et évité les interdits, et ils ont appris ce que Allah ta^ala a rendu obligatoire sur eux. Ce sont des gens dont le cœur est attaché aux actes qui visent l’au-delà et dont le for intérieur s’est purifié par la lumière de la piété, qui n’ont pas été dupés par la vie de ce bas-monde et ses choses périssables. Soulayman – Salomon –  ^alayhi s-salam le prophète de Allah, avec ce qu’il possédait d’éminente souveraineté, se nourrissait de pain d’orge bien qu’il pouvait disposer de bien autre chose. Et notre prophète Mouhammad avait dans son caractère une très forte maîtrise de soi, il a eu faim en plusieurs occasions ; on n’attisait pas chez lui de feu pour la cuisine la majeure partie du mois, lui et sa famille se suffisaient d’eau et de dattes.