samedi juin 22, 2024

Les 2 sortes de substances impures

Les substances impures selon la Loi de l’Islam (najaçah) sont de deux sortes : la najaçah perceptible et la najaçah non perceptible (houkmiyyah).

1- La najaçah perceptible (^ayniyyah
c’est celle dont la substance subsiste ou celle dont on perçoit la couleur, le goût ou l’odeur, comme par exemple une tache de sang sur un habit. On l’élimine en faisant couler dessus de l’eau pure et purificatrice jusqu’à faire partir sa substance et ses caractéristiques.

2- La najaçah  non perceptible (houkmiyyah
 c’est la najaçah qui n’a plus ni couleur ni goût ni odeur, comme l’urine qui a touché un habit et a séché par la suite; sa substance a donc disparu ainsi que son odeur, sa couleur et son goût. On purifie son endroit en faisant couler dessus de l’eau pure et purificatrice.

S’il s’agit d’une najaçah de chien (kalbiyyah) ou du porc, comme dans le cas où la salive du chien ou du porc atteint la main de quelqu’un, son habit ou son assiette, on purifie l’endroit souillé en le lavant avec de l’eau pure et purificatrice sept fois dont une en mélangeant l’eau avec de la terre purificatrice.

Il y a des najaçah qui sont tolérables telles que les projections d’urine invisible à l’œil nu : si elle tombe dans l’eau, elles ne la rendent pas impure. Il y a aussi les insectes morts, de parmi ceux qui n’ont pas de sang qui coule quand on en coupe un organe. Si un tel insecte tombe dans l’eau et meurt dedans : il ne la rend pas impure, comme les mouches et les moustiques.