samedi juillet 20, 2024

Abou Hanifah confirme que Allāh exite sans endroit en expliquant istawa

L’Imam Abôu Hanîfah du salaf explique l’istiwa de Allāh, et exclu le sens de l’établissement et de la position assise.

L’Imam Abôu Hanîfah a dit dans son livre « al-Wasiyyah » :

« نُقِرُّ بأنَّ اللهَ تعالى على العرشِ استوى من غيرِ أن يكونَ له حاجةٌ إليه واستقرار عليه وهو الحافظُ للعرش وغيرِ العرش منْ غيرِ احتياج، فلو كان محتاجا لما قَدَرَ على إيجادِ العالم وتدبيرِه كالمخلوق ولو كان محتاجا إلى الجلوس والقرار فقبل خلقِ العرشِ أين كان الله، تعالى الله عن ذلك علوًا كبير »

ce qui signifie: « Nous reconnaissons [tout comme il a été rapporté dans le Qour’ân] que Allāh ta`ālā «`ala l-`archi istawa» sans qu’Il ait besoin du Trône et sans qu’Il soit établi dessus et Il est Celui Qui préserve le Trône et autre que le Trône sans en avoir besoin car s’Il avait un quelconque besoin, Il ne serait pas tout puissant à faire exister le monde et à lui prédestiner tout ce qui lui arrive, Il serait comme les créatures. Et s’Il avait le besoin de s’asseoir (joulous) et de s’établir (qarar), alors avant de créer le Trône, où serait-Il ?!! Allāh est exempt de cela »

– L’Imam, le Moujtahid Abôu Hanîfah an-Nou`man Ibnou Thabit, est l’un des savants du salaf les plus réputés. Il est né en 80 et il est décédé en 150 de l’Hégire (raḥimahou l-Lâh). C’est-à-dire il y a plus de 1280 ans. Il est l’Imam de l’école Hanafite et il a eu l’honneur de rencontrer des compagnons du Messager de Allāh (ṣalla l-Lâhou `alayhi wa sallam).

– Son livre « Al-Wasiyyah » est un livre qu’il a écrit sur la croyance.

– Ici, l’Imam Abôu Hanîfah, comme cela était courant chez les salafs, n’a pas donné de sens précis à l’Istiwa de Allāh. Cependant il a exclu le sens de l’établissement et de la position assise.

– L’édition du scan ci-dessus est tiré d’un commentaire du livre « Al-Wasiyyah » réalisé par Abou l-Layth As-Samarqandi (m.378H). Cette parole est également citée par le Chaykh Moulla `Ali Al-Qari dans son commentaire du livre « al-Fiqhou l-Akbar » au sujet de la parole de l’imam Abôu Hanîfah : « Son yad est un attribut qui est sans comment. »