dimanche décembre 3, 2023
  1. L’obligation pour toute personne responsable (moukallaf)

    Sache que prononcer les deux témoignages après la puberté est une obligation pour toute personne responsable[1], une fois dans sa vie, avec l’intention d’accomplir l’obligation chez les malékites, car pour eux, la récitation du tachahhoud n’est pas un devoir pendant la prière ; ils la considèrent comme recommandée. Chez d’autres savants, tels que les chaféites et les hanbalites, la récitation du tachahhoud est un devoir dans chaque prière pour la validité de la prière.

    [1] Celui qui est responsable est celui qui est pubère, sain d’esprit et à qui est parvenu l’appel du Messager.