samedi juillet 20, 2024

Se réclamer d’une voie (tariqah) d’évocation (dhikr) n’est pas une obligation

Sache, mon frère musulman, que les voies de soufisme et d’évocation telles que la tariqah rifa^iyyah, qadiriyyah, naqchabandiyyah et d’autres parmi les tariqah des saints vertueux, ont été fondées par des hommes qui font partie des saints vertueux de Allah (waliyy). Elles sont utiles et profitables pour le comportement et aident la personne musulmane à agir avec piété et à suivre le Messager  d’une manière complète.

Néanmoins, sache que prendre la tariqah et s’en réclamer n’est pas un devoir mais quec’est une bonne chose que Allah agrée ainsi que Son messager. Celui donc qui ne se réclame pas de la tariqah rifa^iyyah ou qadiriyyah par exemple, ne désobéit pas ainsi à Allah ta^ala. Toutefois il est un devoir pour le musulman d’accomplir les obligations et de se garder des interdits. La preuve de ce que nous disons est ce qui a été cité dans le livre « As-sa^adatou l-‘Abadiyyah fi ma Ja‘a bihi n-Naqchabandiyyah » (le bonheur éternel en ce qu’ont amené les naqchabandiyy) de ^Abdou l-Majid Ibnou Mouhammad Al-Khaniyy Al-Khalidiyy An-Naqchabandiyy que Ibnou Hajar a cité dans son livre « Al-Fatawa l-Khaliliyyah » : “Prendre le bon pacte (al-^ahd) est conseillé“.

Sache, mon frère musulman qu’aucun des imams ni des savants considérés n’a dit que faire partie d’une de ces tariqah est un devoir. Mais ce qu’ils ont cité, c’est le devoir de se repentir des péchés puisqu’ils disent qu’il est un devoir de se repentir des péchés en totalité immédiatement pour chaque personne responsable (moukallaf) (qui est le pubère, sain d’esprit et à qui est parvenu l’appel à l’Islam). Les conditions du repentir, c’est de regretter d’avoir fait le péché, de cesser de le faire et d’avoir la ferme intention de ne plus le refaire. Si ce péché portait atteinte au droit d’une personne humaine, il le rattrape ou il cherche à la satisfaire. Quant à celui qui a dit que c’est un devoir de faire partie d’une de ces tariqah réputées, il aura contredit la Loi de Allah ta^ala, transgressé l’unanimité des savants et aura déclaré être un devoir ce qui ne l’est pas dans la Loi de Allah ta^ala.