mardi avril 16, 2024
  1. Le tuteur d’un enfant âgé de 7 ans lunaires et qui a le discernement doit obligatoirement lui ordonner d’accomplir la prière après lui en avoir enseigné les règles y relatives.

     

     Il en va de même pour l’accomplissement du jeûne de Ramadan.

    Pour d’autres Savants, l’âge de discernement est atteint dès que l’enfant peut, sans l’aide de quelqu’un, manger, boire et accomplir la toilette intime.

    Si à l’âge de dix ans lunaires, l’enfant délaisse la prière, son tuteur a l’obligation d’intervenir de manière persuasive. Mais pour ce qui est de l’accomplissement du jeûne du mois de Ramadân, son tuteur doit tenir compte de la capacité de l’enfant à le supporter».

    Le tuteur d’un enfant est prioritairement son père, sa mère, son grand-père ou sa grand-mère. A défaut, c’est le tuteur testamentaire[1] Al-Wasiy, sinon le curateur[2] Al-Qayyim, l’abandonnataire[3] Al-Moultaqit, le gouverneur ou son représentant.

    En présence des parents et des grands-parents, l’engagement de l’un d’eux suffit pour que l’obligation d’ordonner à l’enfant d’accomplir la prière et le jeûne soit remplie.

    Le Croyant doit ordonner à sa famille et, s’il en a la capacité, à toute autre personne d’accomplir la prière. Ceci conformément à la Parole de Dieu :

    وَأْمُرْ أَهْلَكَ بِالصَّلاةِ وَاصْطَبِرْ عَلَيْهَا

    Ce qui signifie :

    « Ordonne à fa famille d’accomplir la prière et sois endurant dans son accomplissement. »

    Sourate 20/ V.l32

     

    [1] Celui qui a été désigné par le père pour qu’après sa mort il s’occupe des affaires  

       de son enfant

    [2] Celui qui est désigné par le juge pour s’occuper des affaires de l’orphelin

    [3] Celui qui a trouvé un enfant abandonné