41-Le jeûne de Ramadan 1 de 3

Le jeûne du mois de Ramadan béni est une adoration éminente. Il fait partie des choses les plus importantes de l’Islam. Les musulmans se réjouissent de son approche : c’est le mois des bienfaits, des actes d’obéissances et des bénédictions.  C’est le meilleur mois de l’année.  Parmi les nuits de ce mois il y a la meilleure des nuits : la nuit de la grande valeur (laylatoul l-qadr). L’obligation du jeûne de Ramadan est connue d’évidence dans la religion. Par conséquent, celui qui renie son obligation devient mécréant sauf s’il est récemment entré en Islam ou s’il a grandi dans une région éloignée des savants et qu’il ne savait pas qu’en Islam le jeûne est obligatoire.  Quant à celui qui ne fait pas le jeûne pendant le mois de Ramadan sans excuse légale, tout en ayant pour croyance que le jeûne est obligatoire pour lui, il ne devient pas mécréant mais il est désobéissant et il lui incombe de rattraper les jours pendant lesquels il n’a pas jeûné. Jeûner, c’est s’abstenir pendant la journée de ce qui rompt le jeûne. Que ce soit manger, boire ou autre que ces 2 choses-là. Il faut avoir eu durant la nuit, l’intention de jeûner la journée du lendemain. Et sachez mes frères et sœurs que Jeûner est une obligation pour tout musulman pubère, sain d’esprit, capable de jeûner.  Le jeûne n’est pas valable de la part de la femme qui a les règles ou les lochies cependant, elle n’est pas obligée de manger pendant la journée bien qu’elle ne doit pas s’abstenir dans l’intention de jeuner. Ainsi donc, si elle s’abstient de boire et de manger sans avoir mis l’intention de jeuner, elle n’a pas de péché. Elle devra rattraper les jours de ramadan non jeunés. Le jeûne de Ramadan devient obligatoire dans l’un ou l’autre des 2 cas suivants : Lorsque le mois de Cha^ban a atteint trente jours ou Lorsqu’on a aperçu le croissant de lune du mois de Ramadan, la nuit qui suit le vingt-neuvième jour de Cha^ban.

Et sachez mes frères et sœurs en Islam que Les obligations du jeûne sont au nombre de 2 : la première est L’intention : Elle a lieu dans le cœur. Il n’est donc pas une condition de la prononcer avec la langue. Il est un devoir de la faire pendant la nuit qui précède le jeûne, pour chaque jour du mois de Ramadan, sachant que la nuit commence au coucher du soleil et finit à l’aube. Les savants ont dit : « l’intention complète durant le mois de Ramadan est : « j’ai l’intention de jeûner le jour qui vient du mois de Ramadan de cette année par acte de foi et par recherche de la récompense de Dieu ». Ne pas formuler d’intention particulière durant la nuit et se dire le matin : je jeune parce que c’est ramadan n’est donc pas valable car c’est un jeune obligatoire. En revanche pour un jeûne surérogatoire du lundi ou du jeudi par exemple, on peut formuler l’intention après l’aube et jusqu’au zénith à condition bien évidemment de n’avoir rien fait qui coupe le jeûne depuis l’aube. Et sachez mes frères et sœurs en Islam que si une personne prend un souhour qui est le repas ou la gorgée d’eau qu’on prend le plus tard possible avant l’aube pour être capable de jeuner le lendemain de Ramadan, c’est considéré comme intention de jeuner, il est donc rare qu’on oublie réellement l’intention de jeuner. Et sachez mes frères et sœurs en Islam qu’il est un devoir pour la femme qui a les menstrues ou les lochies et dont l’écoulement a cessé la veille du jeûne, de faire l’intention de jeûner le jour suivant de RamaDân, même si elle n’a pas fait le ghousl c’est-à-dire – la grande ablution -. 

La deuxième obligation du jeûne est de S’abstenir de toutes les choses qui rompt le jeûne: ceci depuis l’apparition de l’aube véritable jusqu’au coucher du soleil. Que Allah illumine vos cœurs. Vous accorde des bénédictions, vous augmente en bienfaits et vous rétribue en bien. Et A très bientôt in cha’ Allah.