#42  L’histoire du Prophète AYYOUB

Nous parlerons aujourd’hui de Ayyoub, Job. Notre maître Job fait partie des Prophètes mentionnés dans le qour’an honoré. Son ascendance remonte à Isaac fils d’Ibrâhîm et sa mère serait la fille du Prophète Lout.

Selon certains historiens, son épouse serait Rahmah, fille de Youçouf, fils de Jacob.

Job était un homme vertueux qui remerciait Allâh pour Ses bienfaits. Il était miséricordieux envers les pauvres, il nourrissait les nécessiteux, aidait les veuves et prenait en charge les orphelins, choyait l’invité et s’acquittait parfaitement de tous ses devoirs envers Allâh. Le Prophète Ayyoub était riche. Allâh lui avait accordé une grande fortune, une bonne santé et de nombreux enfants mais les plaisirs de cette vie et cette opulence ni le leurraient, ni le distrayaient, ni le préoccupaient au point de le détourner de l’obéissance à Dieu.

Avant de commencer à vous conter l’histoire du Prophète Ayyoub, sachez, que Allâh vous accorde Sa miséricorde qu’il est impossible que les Prophètes de Dieu soient atteints de maladies laides et dégoutantes qui repousseraient les gens et les éloigneraient d’eux. Cela fait partie de ce dont ils sont obligatoirement préservés.

Sachant cela, il est clair que ce que certaines personnes racontent au sujet du Prophète Ayyoub, à savoir qu’il aurait été atteint de maladies répugnantes n’a aucun fondement. Parmi ces mensonges il y a qu’Iblis le maudit aurait eu une emprise sur lui et aurait causé une tuméfaction et provoqué l’horrible lèpre au point que des vers faisaient éruption de son corps et glissaient par terre, qu’il les ramassait et les remettait en leur disant : mangez de cette subsistance !! Et autres bêtises que profèrent les ignorants. C’est IMPOSSIBLE au sujet des Prophètes car Allâh les préserve de telles atrocités. Bien plus, ces histoires inventées et calomnieuses démentent et contredisent notre religion et les croire fait sortir de l’Islam puisqu’elles ne sont pas dignes des Prophètes. Croire cela revient à croire que Allâh, qui a envoyé les Prophètes pour nous guider manquerait de sagesse, ce qui contredirait Sa perfection, et ceci est une mécréance. 

Ayyoub possédait de vastes terres dans la région de Houran. Dieu l’a éprouvé : il a perdu tous ses biens et tous ses 14 enfants sont morts. Notre maître Ayoub a fait preuve d’une patience exemplaire et n’a pas cessé d’adorer Allâh et de Le remercier. En plus de la perte de ses biens et de ses enfants, Allâh l’a éprouvé par différentes maladies physiques qu’il endurait et supportait avec patience sachant que Allâh lui accorderait une grande récompense dans l’au-delà. Il évoquait son Seigneur dans toutes les situations, de nuit comme de jour, au matin et au soir. Ses épreuves et ses maladies n’ont cessé d’augmenter pendant 18 ans mais sa patience ne fléchissait pas. Il invoquait Dieu, L’implorait en Le suppliant en toute humilité.

Un jour, il est sorti en s’appuyant sur sa femme pour rejoindre un endroit isolé, loin du regard des gens, pour y faire ses besoins. Quand il s’est retrouvé seul, Allâh lui a ordonné par révélation de frapper le sol de son pied, ordre qu’il a exécuté. C’est alors que par Sa Toute Puissance et Sa volonté éternelle qui ne change pas, Allâh a fait jaillir deux sources. Le Prophète but de l’une et se lava de l’eau de la seconde. Par ces causes Allâh le guérit de toutes ses maladies et une santé parfaite a remplacé ses maladies tant internes que visibles.

Le Prophète Ayyoub avait deux silos, un où il stockait le blé et l’autre pour l’orge. Allâh lui a envoyé deux nuages. L’un se déversa sur le silo de blé jusqu’à le remplir d’or et l’autre se déversa sur le silo d’orge pour le remplir d’argent. Durant 3 jours et 3 nuits des sauterelles d’or sont tombées pour le Prophète Ayoub, ce qui était un miracle. Allâh a fait que Son prophète Ayyoub redevienne très riche après avoir perdu tout ce qu’il possédait. Par sa Puissance, Il a aussi fait qu’il ait de nouveau des enfants. Certains ont dit qu’Il les a ressuscités et qu’II lui en a accordé autant en plus.

Après sa guérison et la levée de toutes ses épreuves, Ayyoub a vécu encore longtemps en s’empressant d’accomplir des adorations pour Allâh. Cette vie d’ici-bas et son confort ne le dupaient pas. Il accomplissait ce que Allâh lui avait rendu obligatoire et invitait les gens à la religion de l’Islam en leur disant d’adorer Allâh uniquement sans Lui donner d’associé. Il utilisait sa richesse dans l’obéissance à Dieu jusqu’à ce que Allâh lui ôte la vie. Il avait alors 93 ans ou plus.

Sachez aussi que Allâh a fait que les Prophètes qui sont beaucoup plus endurants et patients que le reste de l’humanité ont été plus durement éprouvés que nous. Ils sont en cela un exemple pour ceux qui les suivent, les croyants.

Un de ses fils qui s’appelait Dhoul Kifl était Prophète. Il a reçu la révélation après le décès de son père. On comprend d’une ayah du qour’an honoré : Isma^il, Idris et dhoul Kifl faisaient tous partie de ceux qui patientent. Nous les avons comblés de Notre miséricorde et ils étaient vertueux.

Il est mort à l’âge de 75 ans. Il parait que sa tombe serait dans le village de Kifil à proximité de Nablouse en Palestine.

Ici se termine l’histoire résumée d’Ayyoub et de son fils Dhoul Kifl. Dans une prochaine vidéo, on parlera du Prophète Younous in cha’Allâh. Suivez nous donc et à bientôt.