#52 8-22 L’histoire du Prophète Mouça

Nous poursuivons in cha Allâh ce que nous avons commencé à expliquer à propos des sorciers de Pharaon qui avaient lancé leurs bâtons et leurs cordes.

Les spectateurs ont eu l’illusion que ces cordes et ces bouts de bois étaient des serpents qui gigotaient et s’agitaient devant eux mais le Prophète Mouça reçut la révélation qu’il les vaincrait. Allâh lui ordonna de lancer son bâton qu’il tenait en main. Dès qu’il le fit, il se transforma en un véritable serpent phénoménal avec une bouche énorme, un cou gigantesque et une corpulence si impressionnante que les gens présents reculèrent dans un mouvement de panique pour fuir. Ce serpent colossal s’approcha des cordes et bâtons des sorciers que les gens prenaient pour des serpents, il les saisit et les avala un par un à toute vitesse alors que le public contemplait, stupéfait par la monstruosité de ce qui se produisait sous leurs yeux.

Quant aux sorciers, ils constataient ébahis et terrifiés que ce qu’ils n’auraient pu envisager s’était produit et surent que ce qu’avait fait Mouça n’était ni de leur ressort ni dans leur capacité.

Etant données leurs connaissances, ils eurent la conviction et furent absolument certains que ce qu’avait fait Mouça n’avait rien à voir avec un tour de magie ou de prestidigitation.

Ils surent ainsi que ce à quoi le Prophète les appelait était pure vérité. C’est à cet instant que Allâh a créé dans leur cœur la guidée et la foi ; ils crurent donc et tombèrent en prosternation devant Mouça.

Le miracle manifesté sur les mains de Mouça était une preuve irréfutable qu’il était un Messager envoyé par Dieu, et c’est pour cela qu’ils n’ont pas cherché à dissimuler leur foi et ont clamé leur Islam devant tous les présents parmi lesquels se trouvait le Pharaon et les gens de son gouvernement. Ils proclamèrent : nous croyons au seigneur des mondes, le Seigneur de Mouça et Haroun.

Le spectacle des sorciers proclamant en public leur Islam et leur foi et magnifiant les noms de Moïse et Aaron a contrarié le Pharaon au plus haut degré ; il était comme hypnotisé et aveuglé. Mais il était tellement méchant et haineux qu’il voulut à tout prix empêcher les gens d’entrer en Islâm. Il tenta de camoufler sa défaite et de restaurer sa suprématie en adressant aux magiciens ces menaces: auriez-vous cru en lui avant que je vous le permette ?!

Malgré cela, les magiciens ont persisté sur leur foi musulmane sans tenir compte de lui. Ils lui ont fait face avec cran, refusant sa suprématie et son emprise. Ils ont fait passer la vérité énoncée par Moïse avant Pharaon et sa tyrannie, ils ont fait passer l’au-delà éternel et la résidence des délices infinis avant cette vie d’ici-bas qui va à sa fin.

Le tyran a exécuté ses menaces : il fit crucifier les magiciens qui étaient entrés en Islâm et s’étaient repentis, leur fit trancher les mains et les pieds et les assassina pour assouvir sa rage d’avoir été incapable de les faire céder et renier leur foi. Ils sont donc tous morts martyrs pieux et ont gagné les hauts degrés, que Allâh les agrée tous.

Eux qui avaient été des sorciers grands pécheurs et mécréants, ils ont fini martyrs et pieux après avoir été tués injustement. Allâh comble de Ses bienfaits qui Il veut et Il est Celui qui a les bienfaits les plus éminents et Il sait toute chose.

Ainsi, Allâh a accordé la victoire à son Prophète contre les sorciers rassemblés par Pharaon pour le vaincre et anéantir ses miracles. Ce jour-là, dans des circonstances exceptionnelles, la victoire et le triomphe sont revenus à Mouça alors que Pharaon s’attendait à être vainqueur. En plus les magiciens que Pharaon et ses alliés coptes avaient choisis pour abattre Mouça s’étaient convertis à l’Islam, ce qui attisait encore plus la fureur et la haine du Pharaon et des mécréants qui le suivaient.

Ils se sont mis en tête de persuader le Pharaon à persécuter Mouça et ceux qui le suivaient en lui reprochant de ne pas avoir été assez ferme avec ceux qui avaient cru en Mouça.

Ainsi, par arrogance du pouvoir et pour préserver sa suprématie et sa souveraineté, le Pharaon leur a promis de tuer leurs enfants et de réduire leurs femmes à son service. Il a donc commencé à assassiner les descendants d’Israël qui avaient cru que Mouça était un envoyé de Dieu.

C’est la fin de cet épisode. Dans la vidéo suivante, on verra ce qui est arrivé à la coiffeuse de sa fille et à Aciah son épouse croyante.