jeudi février 22, 2024

#56 12-22 L’histoire du Prophète Mouça

Dieu a accordé à Ses Prophètes honorés des miracles éclatants, pour les appuyer. Parmi ce qu’Il a accordé à notre maître Moïse, il y a son bâton étonnant. D’où vient-il ?

Il a été dit que c’est notre maître Adam  qui est descendu avec ce bâton du Paradis. Ce bâton est resté sur terre jusqu’à ce que l’Ange Jibrîl le remette à notre maître Mouça.

Mouça s’appuyait sur ce bâton, c’est-à-dire qu’il l’utilisait dans sa marche et lorsqu’il se tenait debout. Sa longueur était de 10 coudées (environ 4,5 mètres). Il frappait avec son bâton les branches des arbres pour que leurs feuilles en descendent, aidant ainsi son troupeau à s’en nourrir. Lorsqu’un ennemi ou des fauves attaquaient, son bâton le combattait et l’éloignait du troupeau et de notre maître Mouça. Et lorsque certaines bêtes s’éloignaient du troupeau, le bâton les faisait revenir par la volonté de Allâh.

Ce bâton était très utile. Par exemple, il marchait et discutait avec notre maître Mouça en chemin. Le bâton avait à son extrémité deux branches en V. Notre maître Mouça accrochait dessus ses bagages comme son arc et ses flèches et lorsque venait la nuit, les deux branches du bâton l’éclairaient comme des chandelles.

Lorsqu’il voulait boire d’un puits, le bâton s’allongeait de la profondeur du puits (quelle que soit sa profondeur) et sa tête se transformait en ce qui ressemble à un seau qu’il remplissait et duquel il buvait. Mais s’il avait soif en plein désert où il n’y avait pas de puits et qu’il manquait d’eau, il le plantait dans la terre et ce bâton faisait jaillir de l’eau par la volonté de Allâh.

Lorsqu’il le retirait de terre, l’eau s’asséchait et la source tarissait. Quand la chaleur devenait intense, il le plaçait au sol et ses deux branches s’allongeaient. Il posait ensuite un tissu par-dessus et profitait de l’ombre ainsi fournie.

Lorsqu’il désirait un fruit, il le plantait dans la terre et ce bâton donnait des feuilles et des fruits par la volonté de Allâh. Il en mangeait ce qu’il désirait. Ce bâton repoussait aussi de lui les bestioles ainsi que les insectes nuisibles comme les scorpions.

Comme on vient de le voir, ce bâton s’est transformé en un véritable serpent qui a avalé les cordes des magiciens et lorsque Mouça a frappé la mer avec, elle s’est ouverte en douze voies …

Dans le prochain épisode, les descendants du Prophète Israël arrivent à portée de Jérusalem, suivez-nous dans cette étape !