samedi juillet 20, 2024
  1. CHAPITRE 2

    Croyance en les Anges

    Dieu dit :

    ءامَنَ الرَّسُولُ بِمَا أُنزِلَ إِلَيْهِ مِن رَّبِّهِ وَالْمُؤْمِنُونَ كُلٌّ ءامَنَ بِاللهِ وَمَلآئِكَتِهِ

    Ce qui signifie :

    « Le Messager a cru en ce que Dieu lui a révélé du Qour’ân ; de même que les Croyants : tous ont cru en Dieu et en ses Anges. »

    (Qour’ân : sourate 2, ‘Al-Baqarah / 285)

    D’après sa femme ^Â’ichah, l’Envoyé de Dieu, le Prophète Mouhammad , a dit :

    خُلقت الملائكة من نور، وخُلق الجَانُّ من مَارِجٍ من نار، وخُلق آدم مما وُصِفَ لكم

    Ce qui signifie :

    « Les Anges ont été créés de lumière, les djinns dfune pure flamme de feu et Adam a été créé de ce qufil vous a été décrit. »

    (Rapporté par Mouslim)

    En effet, plusieurs versets du Qour’ân font état de la création de notre père Adam et, par voie de conséquence, de tous les autres êtres humains.

    Ainsi, Dieu dit :

    إِنَّ مَثَلَ عِيسَى عِندَ اللهِ كَمَثَلِ ءادَمَ خَلَقَهُ مِن تُرَابٍ ثِمَّ قَالَ لَهُ كُن فَيَكُونُ

    Ce qui signifie :

    « Certes, l’exemple de Jésus (créé d’une mère, sons l’intermédiaire d’un père) est pour Allâh comme celui d’Adam qu’Il a créé de terre et sans difficulté aucune. »

    (Qour’ân : sourate 3, ‘Âlou ^Imrân / 59)

    Il faut croire à l’existence des Anges, que Dieu a créés de lumière. Ce sont des êtres fins (non palpables) qui sont doués de raison et dotés de la faculté de choisir ; mais ils ne choisissent que l’obéissance à Dieu et Son adoration continuelle. Ils sont tous des Musulmans pieux, des Saints que Dieu a préservés des péchés. Ainsi ils :

    • exécutent en toute obéissance les ordres de Dieu, sans jamais Lui désobéir,
    • ne mangent et ne boivent pas,
    • ne dorment pas,
    • ne se fatiguent pas,
    • ne se marient pas,
    • ne se reproduisent pas,
    • ne sont ni mâles, ni femelles,
    • sont de degrés et de grades diffé

    Le meilleur et le plus gradé de tous est Jibriyl (l’Archange Gabriel) qui, sur ordre de Dieu, transmettait la Révélation aux Prophètes. Il est aussi appelé le Saint-Esprit, mais n’est pas un associé de Dieu comme certains l’ont considéré à tort.

    Les Anges sont plus nombreux que les autres créatures, et chacun d’eux accomplit une ou plusieurs fonctions. Parmi eux, citons :

    Miykâiyl (l’Archange Saint-Michel) s’occupe de la pluie et de la végétation. Ainsi d’année en année, la terre enregistre toujours la même pluviométrie, c’est-à-dire la même quantité d’eau, mais sa répartition est soumise à des variations.

    ‘lsrâfiyl (l’Archange Raphaël). A son premier souffle dans le Cor, tous les êtres dotés d’une âme seront comme foudroyés : les uns (c’est-à-dire les humains, les djinns, etc.) mourront ; tandis que les autres (dont les Prophètes qui restent vivants dans leur tombe) s’évanouiront, à l’exception de ceux que Dieu a voulu épargner. Et au deuxième souffle dans le Cor, tout le monde sera ressuscité.

    Le Cor est un gigantesque instrument, dont la taille est plus grande que la terre. D’ores et déjà, il est empoigné par ‘Isrâfiyl qui n’attend que l’ordre de Dieu pour l’emboucher.

    L’Ange ‘Isrâfiyl est d’une corpulence colossale. En effet, tout comme Gabriel il est doté de six cents ailes, mais chacune des siennes est plus grande que l’ensemble des ailes de Gabriel.

    Les Anges porteurs du Trône, actuellement au nombre de quatre, seront huit le Jour du Jugement. Ayant reçu la permission de les décrire, le Prophète a dit que la distance entre le lobe de l’oreille de l’un d’eux à l’épaule équivaut à celle parcourue en sept cents ans par un oiseau rapide.

    Malakou-r-Rahm, c’est l’Ange dont la fonction consiste à insuffler l’âme au fœtus dans le ventre de la mère et d’inscrire quatre situations le concernant : sa subsistance ; le terme de sa vie ; ses actes bons ou mauvais et enfin sa condition heureuse ou malheureuse dans l’Au-delà.

    Les Anges qui ont pour fonction de transmettre au Prophète Mouhammad la Salât et le Salâm que lui adressent les Musulmans loin de son Mausolée.

    ^Azrâ‘iyl est l’Ange qui donne la mort en saisissant les

    âmes des créatures (humains, Anges, Jinns et animaux). Il a pour ce faire, selon certains Savants, plusieurs Anges sous ses ordres. Alors que pour d’autres, Dieu l’a doté du don d’ubiquité, c’est-à-dire la faculté d’être dans plusieurs endroits en même temps.

    Autrefois, l’Ange ^Azrâ’iyl était visible de tout le monde. Ainsi son apparition dans un endroit précis suffisait à semer la panique générale, chacun se croyant concerné. C’est grâce à l’invocation du Prophète Moïse عليه السلام que, désormais, seule le voit la personne dont l’âme doit être prise.

    Le cheikh Mouhammad ‘Ibnou Ahmad Mayyarah le Mâlikite, parlant de l’Ange ^Azrâ’iyl dans l’exercice de sa fonction, l’a comparé à quelqu’un savourant tranquillement un plat succulent, bouchée après bouchée. Ainsi les gens sont devant ^Azrâ’iyl, comme disposés sur un immense plateau dans lequel il se sert, prenant les âmes selon la prescription de Dieu.

    Quoiqu’il en soit, Dieu l’Omnipotent lui donne les moyens d’accomplir sa mission en tout temps et en tout lieu sans entrave aucune.

    Hâroût et Mâroût sont deux Anges qui ont appris une sorte de magie aux gens, afin qu’ils puissent en faire la différence avec le miracle, et éviter ainsi de tomber dans la mécréance (Koufr).

    Ils n’ont jamais désobéi à Dieu et prenaient soin de mettre en garde contre toute forme d’égarement, en disant : “Nous ne sommes qu’une épreuve pour vous.”

    ’Ismâ^iyl est le chef des Anges du deuxième ciel.

    Mâlik est le superviseur de l’Enfer et a pour cela plusieurs Anges sous son ordre.

    Lors de son voyage nocturne et ascentionnel (‘Isrâ’et Mi^irâj), le Prophète Mouhammad , accompagné par l’Ange Gabriel, rencontra au ciel un Ange qui ne souriait

    ni ne manifestait aucune joie ou émotion particulière. Le Prophète demanda à Gabriel qui était cet Ange. Il lui répondit : « C’est Mâlik, l’Ange superviseur de l’Enfer ; il n’a jamais souri depuis que Dieu l’a crée ; et s’il devait le faire, ce serait en ton honneur.»

    Concernant les mécréants dans l’Enfer, Allâh nous dit:

    وَنَادَوْا يَا مَالِكُ لِيَقْضِ عَلَيْنَا رَبُّكَ قَالَ إِنَّكُم مَّاكِثُونَ

    Ce qui signifie :

    « Quand les non-Croyants auront désespéré de voir leur douloureux supplice atténué, ils appelleront Mâlik, le superviseur de l’Enfer, en lui disant: «Demande à ton Seigneur de nous faire mourir, pour que nous soyons soulagés de l’épouvante de l’Enfer.» Mâlik leur répondra : Vous êtes pour y demeurer éternellement. »

    (Qour’ân : sourate 43 ‘Az-Zoukhrouf / 77)

    Sachons qu’entre le moment où la question est posée et la réponse de Mâlik, mille ans se seront écoulés.

    Mounkar et Nakiyr sont chargés de l’épreuve du Questionnement dans la tombe.

    Raqiyb et ^Atiyd inscrivent le bien et le mal que nous faisons, et uniquement le mal des non-Croyants.

    Ratâ‘iyl apaise le cœur de certains Musulmans, en le débarrassant de toute angoisse, anxiété et autre mélancolie, etc.

    Ridwân est le superviseur du Paradis.

    Les Hafadhas sont des Anges-gardiens dont la fonction est de nous protéger des assauts de Satan qui, autrement, se jouerait de nous comme d’un ballon. Cependant, leur présence à nos côtés ne peut pas influer sur ce que Dieu a prédestiné.

    Dans le septième ciel, exactement à la verticale de la Ka^bah, il y a la Maison honorée pour les Anges.
    Cette Demeure Peuplée (‘Al-Baytoul-Ma^moûr) est quotidiennement fréquentée par soixante-dix mille Anges qui y prient, et repartent pour ne plus jamais y retourner. Allâh Seul connaît le nombre des Anges.

    Les Anges sont ailés sous leur véritable aspect. Cependant, ils apparaissent à certains êtres humains agréés par Dieu, comme les Prophètes et les Saints, généralement sous les traits d’un jeune et bel homme, sans les organes génitaux. Ils ne prennent jamais l’aspect d’une femme ni d’un enfant, contrairement à ce qu’on voit peint dans certains tableaux. En tous les cas, ils n’ont pas de sexe. Tous subiront la mort pour être, par la suite, ressuscites et rassemblés.

    Des Messagers choisis parmi les Anges leur transmettent les ordres de Dieu. L’une des choses que nous avons en commun avec eux et les djinns, c’est de croire en Dieu, sans rien Lui associer. En revanche, l’aumône obligatoire et le jeûne sont ordonnés uniquement aux humains et aux djinns. En effet, la situation et la nature des Anges étant particulières, ils ont des règles qui leur sont spécifiques. De plus, les Anges, comme les humains, peuvent être des Messagers de Dieu, tandis que seuls les hommes accèdent au grade de Prophète.

     Remarque

    De même que le père des humains est Adam, celui des djinns est ‘Ibliys qui vit actuellement dans la mer[1]. Avant sa déchéance, il s’appelait Azaziyl. Il a été éborgné par le Prophète Idriss (Enoch), à qui il avait posé une

    question, qui n’avait de but que la pure provocation. Sa femme est surnommée Oummou Mourrah. Il a été créé d’une pure flamme de feu, comme Allâh le dit :

    وَخَلَقَ الْجَانَّ مِن مَّارِجٍ مِّن نَّارٍ

    Ce qui signifie :

    « Il (Dieu) a créé les djinns à partir d’une pure flamme de feu. »

    (Qour’ân : sourate 55, ‘Ar-Rahmân / 15)

    A savoir donc que Satan, n’est pas un Ange déchu comme d’aucuns l’ont faussement prétendu, mais bien un djinn orgueilleux et maudit qui a protesté contre l’ordre de Dieu. En effet, Allâh dit :

    وَإِذْ قُلْنَا لِلْمَلاَئِكَةِ اسْجُدُواْ لآدَمَ فَسَجَدُواْ إِلاَّ إِبْلِيسَ أَبَى وَاسْتَكْبَرَ وَكَانَ مِنَ الْكَافِرِينَ

    Ce qui signifie :

    « Allâh a ordonné aux Anges de se prosterner pour Adam, ils se prosternèrent tous à l’exception de Satan qui est un djinn. »

    (Qour’ân : sourate 18, ‘Al-Kahf / 50)

    La prosternation ainsi demandée aux Anges était une salutation révérencielle pour Adam, et non une adoration qui ne doit être vouée qu’à Dieu Seul.

    A savoir que Satan vivait au Paradis avec les Anges et adorait Allâh en leur compagnie ; mais son opposition à l’ordre de Dieu, due à son orgueil, a été la cause de sa déchéance et de son expulsion de la Clémence de Dieu.

    Certains croient que Satan a certes désobéi à Dieu, mais qu’il n’a pas mécru pour autant. De ce fait ils sont tombés dans la mécréance, car ils ont démenti le Qour’ân où Allâh dit :

    فَسَجَدَ الْمَلائِكَةُ كُلُّهُمْ أَجْمَعُونَ {73} إِلاَّ إِبْلِيسَ اسْتَكْبَرَ وَكَانَ مِنْ الْكَافِرِينَ {74}

    Ce qui signifie :

    « Tous les Anges se prosternèrent ensemble (pour Adam) sauf ‘Ibliys (Satan) qui s’est enorgueilli et il devint (à cause de cela) du nombre des mécréants. »

    (Qour’ân : sourate 38, Sâd / 73-74)

    Les Musulmans de parmi les djinns portent le nom de djinns-Croyants tandis que les mécréants sont les diables (chayâtiyn, pluriel de chaytân) dont le chef est ‘Ibliys (Satan).

    Mettons-nous en garde contre Satan, notre ennemi majeur. En effet, Dieu dit :

    إِنَّ الشَّيْطَانَ لَكُمْ عَدُوٌّ فَاتَّخِذُوهُ عَدُوًّا

    Ce qui signifie :

    « Certes, Satan est pour vous un ennemi déclaré, prenez-le donc comme ennemi. »

    (Qour’ân : sourate 35, Fâtir / 6)

    Dans ce verset, Allâh nous ordonne de considérer Satan comme ennemi. Il faut donc le détester et ne jamais se laisser tromper par ses promesses, car il ne fait qu’appeler ses disciples à l’Enfer. Que Dieu nous en protège !

    [1] D’aucuns disent que ce serait dans le triangle des Bermudes, à cause des différents phénomènes de disparition de navires et d’avions qui s’y sont produits.