samedi juin 22, 2024
    1. La Mission des Prophètes

    La mission fondamentale des Prophètes est d’appeler les gens à suivre l’Islâm, en dehors duquel il n’y a point de salut. Car Dieu dit :

    إِنَّ الدِّينَ عِندَ اللهِ الإِسْلاَمُ

    Ce qui signifie :

    « Certes, la Religion agréée par Allâh est l’Islâm. »

    (Qour’ân : sourate 3, Âlou ^Imrân / 19)

    C’est dire que la seule et unique voie pour réussir dans cette vie et dans l’autre est celle de l’Islâm ; cela d’autant plus que Dieu dit :

    وَمَن يَبْتَغِ غَيْرَ الإِسْلاَمِ دِينًا فَلَن يُقْبَلَ مِنْهُ وَهُوَ فِي الآخِرَةِ مِنَ الْخَاسِرِينَ

          Ce qui signifie :

    « Celui qui veut une religion autre que l’Islâm, elle ne sera jamais acceptée de lui, et il sera dans l’autre monde parmi les perdants. »

     (Qour’ân : sourate 3, ‘Âlou ^ Imrân / 85)

    L’Islâm est donc la Religion que Dieu a agréée pour Ses esclaves. Et les Prophètes, les meilleures des créatures, sont des Musulmans. Dès lors, il est impossible qu’ils se contredisent entre eux. Ils ont la même Croyance, mais avec des Lois d’application parfois différentes en fonction de l’époque.

    Ainsi, au temps du Prophète Adam عليه السلام, le frère pouvait, sous certaines conditions, épouser sa sœur. En effet, Allâh a voulu que notre mère Eve (Hawwâ’) ait plusieurs grossesses (vingt et une exactement) dont vingt ont donné des «faux» jumeaux (garçon et fille) et la dernière un garçon, qui fut le Prophète Chiyth (Seth).

    Etait interdit le mariage entre frère et sœur nés de la même grossesse ; et aucun des fils d’Adam n’a commis ce péché. En revanche, le frère pouvait épouser sa sœur née des grossesses d’avant ou d’après. Cela comportait une sagesse pour les besoins de reproduction de l’époque. Par la suite, cette loi a été abolie parce qu’elle n’était plus nécessaire. Toujours à cette époque, et jusqu’à celle des fils d’Israël, il n’y avait qu’une seule prière obligatoire par jour. Puis il en fut prescrit deux jusqu’à l’envoi du Prophète Mouhammad qui devait, avec sa communauté, s’acquitter dans les premiers temps de la prière de la nuit sans celle du jour. Par la suite, après environ dix ans, les cinq prières furent imposées et cela pendant la nuit de l’Ascension (‘Al-Mi^râj).

    Au temps du Prophète Jacob عليه السلام, connu aussi sous le nom d’Israël, on pouvait avoir deux sœurs comme épouses en même temps.

    Dans la Loi révélée au Prophète Moïse عليه السلام, si une impureté se déposait sur l’habit on devait en couper la partie souillée ; laver l’endroit n’était donc pas suffisant.

     

    Parmi les spécificités de la Loi révélée au Prophète Mouhammad, il y a le fait que la prière peut être acquittée partout, tandis que dans les autres Lois, elle ne pouvait être accomplie que dans les lieux réservés à cet effet. Remarquons qu’une partie des interdits de la Charte du Prophète Mouhammad était également déjà illicite dans toutes les autres Chartes. Parmi ceux-ci, mentionnons la fornication, la consommation de la viande de la Maytah (viande d’une bête qui n’a pas été abattue conformément aux règles de la Loi islamique), la consommation du sang, de la viande de porc et de l’alcool.