lundi avril 15, 2024
    1. Qu’est-ce que le Qour’ân ?

    Le Qour’ân, le plus beau des récits, est une Révélation de Dieu le Clément, le Miséricordieux. En effet, on y apprend que Dieu dit :

    اللهُ نَزَّلَ أَحْسَنَ الْحَدِيثِ كِتَابًا مُّتَشَابِهًا مَّثَانِيَ تَقْشَعِرُّ مِنْهُ جُلُودُ الَّذِينَ يَخْشَوْنَ رَبَّهُمْ ثُمَّ تَلِينُ جُلُودُهُمْ وَقُلُوبُهُمْ إِلَى ذِكْرِ اللهِ

    Ce qui signifie :

    « Allâh a fait descendre le meilleur des Récits : un Livre dont les passages se ressemblent[1]), et se réitèrent (pour s’appuyer et se confirmer). La peau de ceux qui craignent leur Seigneur en frissonne, puis leur corps se décontracte et leur cœur s’apaise à l’évocation de Dieu. »

    (Qour’ân : sourate 39, ‘AzZoumar / 23)

    Le Qour’ân est un Livre sensé, destiné à être médité, dont les versets sont exposés avec sagesse, et que Dieu a voulu en langue arabe. Il est un rappel pour les  Croyants,  et  un   moyen   par  lequel   le   Prophète

    Mouhammad annonce la bonne nouvelle aux gens de la droiture, relate l’histoire des communautés qui nous ont précédés, éclaircit les ordres et les interdits de Dieu, et avertit les mécréants d’un châtiment terrible. Cependant, nombreux sont ceux qui, pris par leurs passions, s’en détournent, car un voile couvre leurs yeux, alors que leurs oreilles et leur cœur sont scellés.

    Ainsi, Dieu dit du Qour’ân :

    هُوَ الَّذِيَ أَنزَلَ عَلَيْكَ الْكِتَابَ مِنْهُ ءايَاتٌ مُّحْكَمَاتٌ هُنَّ أُمُّ الْكِتَابِ وَأُخَرُ مُتَشَابِهَاتٌ فَأَمَّا الَّذِينَ في قُلُوبِهِمْ زَيْغٌ فَيَتَّبِعُونَ مَا تَشَابَهَ مِنْهُ ابْتِغَاء الْفِتْنَةِ وَابْتِغَاء تَأْوِيلِهِ

    Ce qui signifie :

    « (Ô! Mouhammad), II (Allâh) est Celui qui t’a révélé le Livre (le Qour’ân) où on trouve des versets clairs, explicites «Mouhkamât» (versets de référence) et d’autres non explicites «Moutachâbihât». Ceux dont les cœurs penchent vers l’erreur s’attachent essentiellement aux versets non explicites (dont le sens échappe à beaucoup de gens), en leur donnant une interprétation tendancieuse (conforme à leurs passions), afin de propager l’égarement et semer la discorde (et ce par goût du désordre). »

    (Qour’ân : sourate 3, ‘Âlou ^Imrân / 7)

    [1] Les passages du Qour’ân se ressemblent du point de vue éloquence, justesse, véracité, cohérence, cohésion, etc. et tous convergent vers le même but : l’Appel à l’application de l’Islâm et à l’obéissance à Dieu. Dieu l’a fait descendre dans son intégralité au premier ciel en un endroit appelé Baytoul- ^Izzah durant la nuit du Destin. Puis, étape par étape, il a été révélé au Prophète pendant plus de vingt ans.