mardi avril 16, 2024
  1. L’Unicité

Dieu a dit :

قُلْ هُوَ اللهُ أَحَدٌ

Ce qui signifie :

« (Ô! Mouhammad) Dis : Dieu est Unique.»

(Qour’ân : sourate112, ‘Al-‘lkhlâs / 1)

Par l’Unicité, on veut dire que Dieu n’est nullement un Etre constitué de parties. Il n’y a donc pas un être qui existe pareil à Allâh ; nul ne possède un attribut semblable au Sien, ni un acte semblable au Sien.

Pour prouver son Unicité, considérons l’exemple suivant : Un créateur doit être vivant, omnipotent, omniscient, doué de volonté et du libre arbitre (le choix). Et puisque ces attributs sont confirmés pour le Créateur, nous disons : Si cet univers admet deux créateurs, il faudrait que chacun d’eux soit vivant, doué de capacité, de science, de volonté et d’un choix. Or s’ils peuvent tous les deux choisir, leurs choix pourraient être différents, car aucun d’eux n’est tenu de s’accorder avec l’autre sur son choix, sinon ils seraient tous les deux contraints. Ainsi ne seraient-ils pas des dieux. Si donc ils n’ont pas fait le même choix, comme l’exemple du cas où l’un voudrait qu’une personne vive et l’autre qu’elle meure, on aura alors les cas suivants :

  • soit qu’il soit possible que leurs deux volontés pourraient s’accomplir ;
  • soit qu’aucune des deux volontés ne s’accomplisse ;
  • soit que   la   volonté   de   l’un   s’accomplisse   au détriment de l’autre.

Mais il est impossible que les deux volontés contradictoires  s’accomplissent en  même temps.   En effet, si l’un voulait qu’une personne soit vivante et si l’autre voulait qu’elle meure, il serait impossible que cette personne soit alors vivante et morte, en même temps. Cependant si leurs volontés ne s’accomplissaient pas, ils seraient alors tous les deux impuissants, or l’impuissant ne peut être Créateur. Enfin, si la volonté de l’un s’accomplissait et pas celle de l’autre, alors celui dont la volonté ne s’est pas accomplie serait un impuissant, et l’impuissant ne peut pas être Dieu, ni Prééternel, c’est-à-dire exempt de début. Cette démonstration est connue, chez les Théologiens musulmans, sous le nom de «La démonstration de l’incompatibilité». A cet effet, Allâh dit :

لَوْ كَانَ فِيهِمَا ءالِهَةٌ إِلاَّ اللهُ لَفَسَدَتَا


Ce qui signifie :

« S’il y avait pour les cieux et la terre d’autres dieux hormis Allâh , certes les cieux et la terre seraient en désordre. »

(Qour’ân : sourate 27, ‘AI-‘AnNbiyâ‘ / 22)

L’Imam ‘Aboû Haniyfah, que Dieu l’agrée, a dit dans son livre « ‘AI-Fiqhoul-‘Akbar » :

والله تعالى واحد لا من طريق العدد ولكن من طريق أنه لا شريك له

Ce qui signifie :

« Allâh est Un, non pas du point de vue du nombre, mais dans le sens qu’il n’a pas d’associé. »

Car mathématiquement parlant, le nombre 1 est divisible par 2 ce qui donne deux demis, par 3 ce qui donne trois tiers, etc.

Sachez donc que le devoir le plus fondamental de chaque Moukallaf (personne responsable du fait qu’elle

est pubère, saine d’esprit et a reçu l’appel à l’Islâm) est de croire en l’Unicité de Dieu sans rien Lui associer, c’est-à-dire reconnaître que Dieu est :

Un dans son Etre (sa Réalité)

  • Il n’a point d’associé
  • Il ne se divise pas
  • Il n’est pas composé
  • Rien n’est tel que Lui

Un dans ses Attributs

Les Attributs de Dieu n’ont pas de commencement, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas créés. Car si Allâh avait un attribut créé, cela voudrait dire qu’il change : celui qui change a besoin de quelqu’un qui le fasse changer. Et celui qui a besoin de quelqu’un d’autre est une créature, et non le Créateur qui existe avant toute création. Or le fait de dire que Dieu acquiert un attribut signifie que cet attribut lui manquait, ce qui indique une imperfection. Et celui qui n’est pas parfait ne peut être Dieu dont les Attributs :

  • sont uniques,
  • sont parfaits,
  • ne changent pas,
  • ne sont pas accidentels, c’est-à-dire ne sont pas créés,
  • ne sont pas occasionnels,
  • ne sont pas contingents,
  • ne sont pas précédés par le né

Rien ni personne ne peut avoir un ou plusieurs Attributs de Dieu.

Un dans son Acte

Lorsqu’on dit, par exemple, que Dieu est l’unique Créateur, cela signifie qu’il est le Seul à pouvoir faire surgir toute chose du néant à l’existence. Allâh a la Puissance de créer ce qu’il veut sans que nul ne puisse s’opposer à l’accomplissement de sa Volonté.

Le fait que Dieu ait créé le monde ne Lui a pas ajouté un attribut qu’il n’avait pas prééternellement ; c’est dire que Dieu avait l’Attribut de Créateur avant toute création. De même qu’il avait l’attribut de donner la vie et celui de donner la mort avant qu’il n’y ait de vivants et de morts ; ce n’est pas après avoir fait vivre ou mourir quelqu’un que Dieu a acquis les attributs correspondants.

Ainsi, l’Imam Aboû Haniyfah, que Dieu l’agrée, a dit:

والفعل صفة في الأزل والمفعول مخلوق

Ce qui signifie :

« L’Acte de Dieu est un Attribut qu’ll a de toute éternité, mais l’effet de son Acte est créé. »

Tout ce que les gens possèdent (enfants, biens matériels ou autres moyens de subsistance) provient de Dieu. En effet, Dieu dit :

وَمَا بِكُم مِّن نِّعْمَةٍ فَمِنَ اللهِ

Ce qui signifie :

« Tout ce que vous avez comme bienfait provient de Dieu. »

(Qour’ân : sourate 16, ‘An-Nahl / 53)

Ou encore : 

إِنَّ اللهَ هُوَ الرَّزَّاقُ

Ce qui signifie :

« Il (Dieu) est l’unique Dispensateur de tous les biens. »

(Qour’ân : sourate 57, ‘Adh-Dhâriyât / 58)

Allâh donne à qui II veut et prive qui II veut, car ce monde et son contenu Lui appartiennent en totalité.